Faible taux d’admission au Bac 2018: la correction mise à l’index

0

En Guinée, on s’attendait à un large succès après que le déroulement chaotique du baccalauréat qui a été entaché de forts soupçons de fraudes. Le ministre de l’Education nationale a dû démentir les rumeurs de fuites et de fraudes. Et, avec un taux d’admission général  de  26,04 %, les résultats semblent lui donner raison.

Selon nos informations, ce sont les correcteurs qui ont été surtout sévères. En raison « des copies identiques et des fautes grammaticales », dit-on, le plus faible taux d’admission a donc été constaté en Sciences sociales (15, 70 %). Une surprise, quand on sait  que cette option a souvent fait du succès en Guinée.

Cette année, ils étaient 41 336 candidats dont 15170 filles à avoir affronté les épreuves du baccalauréat en Sciences sociales.  5 846 dont 1730 filles ont été admis, soit un taux d’admission de 15, 70 %.

En 2018,  c’est l’option Sciences mathématiques qui aura fait mieux avec 9 934 admis dont 2881 filles, soit 39,40 %. Ils étaient  27 557 candidats dont 9427  filles.

 En sciences expérimentales, ils étaient 20 335 candidats dont 8427 filles à affronter les épreuves du baccalauréat. Il y aura 5 211 admis dont 1743 filles, soit un taux de réussite de 28,06 %.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.