Faible taux d’admission au Bac 2018: la correction mise à l’index

juillet 17, 2018 3:08
0

En Guinée, on s’attendait à un large succès après que le déroulement chaotique du baccalauréat qui a été entaché de forts soupçons de fraudes. Le ministre de l’Education nationale a dû démentir les rumeurs de fuites et de fraudes. Et, avec un taux d’admission général  de  26,04 %, les résultats semblent lui donner raison.

Selon nos informations, ce sont les correcteurs qui ont été surtout sévères. En raison « des copies identiques et des fautes grammaticales », dit-on, le plus faible taux d’admission a donc été constaté en Sciences sociales (15, 70 %). Une surprise, quand on sait  que cette option a souvent fait du succès en Guinée.

Cette année, ils étaient 41 336 candidats dont 15170 filles à avoir affronté les épreuves du baccalauréat en Sciences sociales.  5 846 dont 1730 filles ont été admis, soit un taux d’admission de 15, 70 %.

En 2018,  c’est l’option Sciences mathématiques qui aura fait mieux avec 9 934 admis dont 2881 filles, soit 39,40 %. Ils étaient  27 557 candidats dont 9427  filles.

 En sciences expérimentales, ils étaient 20 335 candidats dont 8427 filles à affronter les épreuves du baccalauréat. Il y aura 5 211 admis dont 1743 filles, soit un taux de réussite de 28,06 %.