Fait divers: à Boffa, un chasseur abat par « erreur » son collègue qu’il a confondu à un singe

0
281

Ce mercredi 22 janvier, à Wondetty, un district  de la sous-préfecture de Lisso, un incident de chasse s’est produit, impliquant un chasseur qui a ouvert le feu sur un autre chasseur,  qu’il aurait confondu à un singe, a-t-on appris de source sécuritaire.

La victime se nomme Mata Abou, âgé d’une vingtaine d’années.  Il était venu lui aussi pour chasser, lorsqu’un chasseur prénommé « Song »,  l’apercevant à distance, lui a tiré dessus.

Joint au téléphone, le vice  maire de la commune rurale de Lisso  Ibrahim Conté est revenu sur les circonstances de ce drame.

« C’est hier  nuit (mercredi, ndlr) à 22 heures que le président de district de Wondetty m’a appelé que quelqu’un a tiré sur Mata Abou, parce qu’ils n’ont pas voulu à ce que l’autorité communale soit informée de la situation. Certainement c’est quelqu’un qui leur a dit, vous avez dépassé vos autorités locales derrière vous et vous venez ici à Boffa, sans informer vos autorités communales, et c’est comme ça que le vice-président nous a appelés, aux environs de 22 heures à 23 heures », a expliqué le vice maire de la commune rurale de Lisso, au micro de notre reporter.

A noter qu’après cet acte, le chasseur est rentré de lui-même dans leur ville se présenter, qu’il a tué quelqu’un, mais qu’il lui avait semblé tirer sur un singe, pas un homme. Il fut alors  conduit immédiatement chez le président de district, qui,  lui aussi à son tour l’a transféré à Boffa.

Il est à signaler actuellement que le tireur se trouve dans la main  des autorités.