Fait divers : un apprenti en mécanique trouve la mort par noyade à Kindia

0
678

Cette noyade  s’est produite  dans une rivière appelée Lalé, située dans le district de Komoya, relevant de la sous-préfecture de Damakania, où Djibril Sylla, un apprenti mécanicien, âgé  de 18 ans a trouvé la mort aux environs de 16 heures mercredi, a-t-on appris de sources concordantes.

Ils étaient au nombre de trois à entreprendre de se baigner dans cette rivière, après avoir lavé leurs motocyclettes.

Une fois sur les lieux la victime, Djibril Sylla s’est occupé du lavage de sa moto, tandis que ces deux amis étaient en train de se baigner. C’est ainsi que la victime fut emportée par les eaux.

Les larmes aux yeux, Ousmane Cissé, son ami avec qui, il était, explique les circonstances dans lesquelles ce drame  s’est produit: «On était ici à la gare, entre temps, l’un de nos amis est venu nous dire de l’accompagner au marigot pour le lavage de moto. Brusquement, Djibril a dit qu’il ne va pas. Mais on a tous réussi à lui faire changer d’avis et  c’est ainsi que nous sommes  partis vers la rivière de Komoya, pour non seulement laver la moto  mais nous   baigner aussi. C’est aux environs de 16h que Djibril notre ami a brusquement disparu. Pourtant, il était tout près de moi en train de laver sa culotte. J’ai regardé à  gauche et à droite, mais je ne l’ai pas vu. C’est ainsi que j’ai demandé aux autres amis où est Djibril, où est Djibril, Sékou m’a dit ‘’est-ce qu’il n’est pas dans la brousse pour des besoins personnels’’, j’ai dit non, Sékou ne peut pas rentrer dans la brousse sans ses chaussures. Parce que toutes ses deux chaussures étaient devant nous. Donc je me suis dit de vérifier dans l’eau. J’ai fait un tour, puis un deuxième tour, mon pied gauche s’est heurté à la tête de Djibril. Puis j’ai crié à l’aide, Djibril est sous l’eau. Mais personne n’à oser  venir nous secourir. C’est un jeune qui était de passage qui est venu m’aider et on a pu repêcher  son corps.  Mais le jeune a dit de ne pas sortir tout le corps de l’eau, en attendant l’arrivée des autorités. C’est ce qui fut fait et le corps a été repêché du marigot. On l’a envoyé ensuite à la gare », tel est le témoignage pathétique de l’ami de la victime.

Il faut souligner que le corps de la victime a été mis à la disposition de sa famille pour son enterrement ce jeudi.