voir Plus
    lundi, 12 avril 2021
    32 C
    Conakry
    «Le plaisir de vous informer objectivement sans biaise ni tabou est notre crédo». YBS

    Fait divers : Un boulanger tue son ami à cause de 10.000 FNG à Kissidougou

    Un jeune boulanger du nom de Alhassane Diallo dit « Ponson » a été interpellé vendredi, dans le quartier Farako, secteur 2, situé dans la commune urbaine de Kissidougou, pour avoir tué  à coups de gourdins   Lamine Keïta, suite à une altercation autour de 10 mille francs guinéens, qu’il devait verser à la victime, au terme d’une nuit de travail dans sa boulangerie, a-t-on appris de source policière.

    La victime était  âgée de 27 ans, et laisse une femme en grossesse avancée. L’acte s’est produit hier vendredi à 18 heures, comme l’a confié à notre reporter, le tuteur de Lamine Kéita, du nom de   Souleymane Tolno. Qui est revenu sur les circonstances qui ont conduit à ce drame.

    « Celui qui a trouvé la mort c’est mon beau-frère.  C’était un maître maçon. Il a une femme  qui est en état de famille très avancé. Comme actuellement, il n’a pas des contrats, Alhassane Diallo lui a dit de venir chaque nuit, travailler avec lui dans sa boulangerie. Quand ils ont commencé à travailler, ils ont conclu à la fin de chaque nuit, c’est à dire après le boulot, qu’Alhassane  lui remette  le matin une miche de pain, plus  10.000 FNG. Maintenant, avant- hier jeudi,  il a travaillé mais le boulanger lui a remis uniquement le pain. Mais il ne lui a pas donné l’argent. Lamine Keita a réclamé les 10.000 FNG le vendredi vers les 18heures, en vain. Le boulanger lui a dit qu’il n’a pas d’argent et qu’il devait attendre. Lamine  a dit comme tu n’as pas d’argent, donne-moi les trois sacs vides de farine  qui sont là. Je vais les revendre pour récupérer mes 10.000 FNG, afin de déposer la dépense à la maison, à ma femme qui est en état de famille très avancé. Elle n’a pas préparé depuis le matin. Donc, c’est au cours de cette discussion, qu’Alhassane Diallo a pris un bois, et il a tapé Lamine au niveau de son cou », témoigne notre interlocuteur.

    Aussitôt Lamine serait donc tombé, après avoir reçu plusieurs coups de bâton. Il rendra l’âme vers 21 heures à l’hôpital préfectoral où il avait été admis d’urgence.

    Quant au chef de quartier de Farako, Mamady Diaré, il se dit choqué et revient lui aussi sur ce fait divers sordide.

    « Moi, c’est hier nuit que le chef du secteur m’a informé qu’il y a eu une bagarre entre les deux personnes. Directement, on est parti signaler à la police. Dès que les agents de la police sont arrivés, on a décidé d’envoyer celui qui souffre à l’hôpital et le boulanger a été arrêté et conduit au commissariat de police », explique Mamady Diaré.

    Enfin le commissaire central de police, Siba Kolié précise à propos de ce crime: « c’est aux environs de 18 heures, le vendredi, que notre service a été  informé de ce cas. Arrivés sur les lieux, quand on a vu l’état de la victime, on a demandé au chef secteur de l’amener à l’hôpital. La victime a rendu l’âme à 21 heures. Après ça, on s’est automatiquement mis sur pied pour rechercher l’auteur. C’est comme ça qu’il a été interpellé. Il est présentement dans un lieu sûr. Donc, on a engagé la procédure et avant de le faire, on avait avisé le procureur de la République. Il nous a  instruits d’ouvrir une enquête par rapport à ce qui s’est passé. Dans les jours qui suivent, il sera traduit en justice pour son jugement », rassure l’officier de police judiciaire.

    À LIRE AUSSI

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    PUBLIREPORTAGE