Fait divers : Un individu s’éventre à Kankan

0
1099

La scène s’est produite dans la nuit de lundi au mardi 17 mars 2020 à Batè Nafadji, une commune rurale située à environ une trentaine de kilomètres de la ville de Kankan.

Un jeune homme âgé de la trentaine s’est donné la mort en s’éventrant à l’aide d’un couteau. L’information a été confirmée dans la matinée de ce mardi 17 mars 2020, par l’adjudant Youssouf Touré qui est de service dans la localité.

Selon les détails donnés sur place par l’agent communautaire, il s’agit d’un cas de suicide avec préméditation. Pour un simple malentendu, Moussa Sanoh, la victime, s’est lui-même plantée le coûteau dans ses entrailles.

« Le jour de l’acte, le jeune il est revenu de Siguiri aux environ de 18 heures. Il n’y avait aucun problème. Il a été très bien accueilli par les siens. Mais, dans la nuit, il y a eu des disputes.

Dans la foulée, il a pris un couteau et a commencé à proférer des menaces contre tout ce qui bouge. C’est ainsi que tout le monde a fui pour le laisser seul dans la maison. Quand on arrivait pour tenter de le maitriser, c’est en ce moment que nous l’avons trouvé couché le couteau dans le ventre et les intestins dehors », a-t-il relaté.

Plus loin, l’adjudant, nous a confié aussi que la victime, était affectée d’une dépression mentale. «  On sait qu’il avait un problème psychique. C’est certainement une crise de folie qui s’est emparée de lui même si selon sa famille, ça faisait longtemps qu’il ne le manifestait pas ».

Selon la police, le corps de la victime n’a pas été soumis à une autopsie.