Faits divers : Les coupeurs de route tuent à Kissidougou

0
737

Les coupeurs de route ont attaqué hier nuit une voiture de marque Renault 505 qui a quitté N’zerékoré en partance pour la préfecture de Dalaba. Les passagers partaient à Mombéya  (Dalaba)  pour présenter des condoléances au décès de la maman de l’un d’entre eux.

Arrivée à Walto, une localité située à 20 kilomètres de la commune urbaine de Kissidougou, ils ont été attaqués par 6 bandits lourdement armés, qui se trouvaient sur deux motos. Ils ont tiré sur la voiture et ils ont touché deux personnes. Un vieux du nom de Thierno Sadou Diallo, le chef de la délégation a été touché par une balle à la tête. Il a rendu l’âme sur place et un autre jeune qui a reçu des balles au niveau de doigts a été grièvement blessé.

La rédaction locale de Guineenews© s’est rendue à l’hôpital pour s’enquérir des réalités sur cette attaque. « Avant d’arriver à Walto, j’ai vu des phares allumés derrière nous. Je me suis arrêté et j’ai dit aux passagers que je n’ai pas confiance à ces gens-là. Ils ont passé. Nous aussi, on a attendu un peu après, on a bougé. Dès qu’on est arrivé à  Walto au niveau des d’os d’âne, un motard m’a doublé. Il y avait trois personnes sur la moto. Ils sont descendus sur la moto avec des fusils des militaires, les PMAk et ont commencé à tirer. J’ai fait marche arrière un peu et une deuxième moto était derrière moi avec trois personnes encore. Eux aussi, ils ont tiré, maintenant j’étais coincé. Les jeunes de la localité jouaient à côté comme c’est la fête. Ils sont venus jeter des cailloux en criant mais les bandits continuaient à prendre de l’argent et les téléphones avec nous. Les bandits ont tiré sur le vieux qui était à côté de moi et un passager qui était derrière. Après ça, ils ont pris leurs motos et ils sont partis vers la ville de Kissidougou », a affirmé Amadou Oury Diallo, un témoin de la scène.

Sadou Diallo, un passager lance  un appel aux autorités à tous les niveau. « Je demande aux autorités de voir ce qui s’est passée sur et continue de se passer sur d’autres personnes dans notre pays. Je demande à l’autorité de renforcer la sécurité des citoyens. On a quitté à N’zérékoré, on est venu jusqu’à Walto ici, on n’a vu aucun véhicule de la gendarmerie. Vous voyez non ? Il faut que les services de sécurité arrivent à jouer leur rôle », a-t-il plaidé.

Elhadj Hamidou Diallo, un autre passager affirme être blessé au niveau des doigts et à reçu les premiers soins ; « ça commence à aller », a-t-il affirmé.

Faut-il noter que le maire de la commune urbaine, Yomba Sanoh était venu à l’hôpital pour présenter les condoléances et s’enquérir de l’état du blessé.