Faranah: Ibrahima Kéira évalue le dispositif sécuritaire depuis qu’il est à la tête du ministère de la Sécurité

août 24, 2018 2:22
0

Bien qu’étant en séjour privé à Faranah où il a célébré la fête de Tabaski en compagnie des siens, le ministre de la Sécurité et de la Protection Civile ne se prive pas d’occasion pour parler de sa mission régalienne.

Evoquant sa très controversée déclaration dans laquelle il a annoncé, en prenant les rênes de la Sécurité guinéenne que ‘’la récréation est terminée’’, le ministre Alpha Ibrahima Kéira explique que c’est grâce à cet engagement qu’il y a plus quiétude et de paix à Conakry à l’intérieur de pays.

 «Je crois que c’est une affirmation qui a été largement commentée et acceptée par les populations surtout par des jeunes. C’est grâce à cet engagement qu’aujourd’hui la population de Conakry ainsi que celle du reste du pays  retrouvent la quiétude sociale et plus de sécurité », a-t-il justifié.

Selon le ministre de la Sécurité, la lutte contre la criminalité, le grand banditisme, les fauteurs de trouble, les hors-la-loi, a été farouchement menée par les services de sécurité et de défense. Nos agents sont en train d’opérer partout et beaucoup de malfaiteurs ont été mis hors d’état de nuire au grand bénéfice de la liberté des citoyens, s’est réjoui le ministre Kéira.

«Aujourd’hui, la police est en train de réaliser un coup de maître sur le plan de la sécurité. Notre police démontre à suffisance qu’elle est républicaine et qu’elle respecte la liberté des citoyens. Nos populations nous félicitent à chaque fois que nous passons dans les quartiers pour voir le dispositif de sécurité mis en place et les résultats sont positifs et encourageants. Et nous encourageons les agents du maintien d’ordre dans ces positions avancées de continuer leur travail. Car, c’est le salut qui les attend, c’est la reconnaissance de la nation qui les attend. En tout cas, les populations sont satisfaites du dispositif de sécurité mis en place un peu par tout sur les principaux axes de Conakry, jusqu’à Kaglélén, Km36», a fait remarquer le patron de la Sécurité guinéenne.