Faranah: le nouveau bureau exécutif de la ligue régionale de foot installé sur fond de tension

mai 10, 2019 4:25

Contrairement aux autres régions du pays, c’est dans un cafouillage que l’assemblée élective de la ligue régionale de football de Faranah s’est tenue le jeudi 9 mai dans la salle de l’inspection régionale de l’éducation de Faranah.

Un candidat a été empêché d’avoir accès à la salle à cause d’une suspension, a-t-on appris. En outre, certains membres du district spécialisé de football de Faranah se plaignaient de n’avoir pas été invités par la ligue régionale de football qui avait en charge l’organisation des activités.

Pendant que le congrès se déroulait, il y avait un groupe de jeunes favorables au candidat recalé qui protestaient pour exiger une élection ‘’juste et transparente’’.  N’ayant pas pu avoir accès à la salle où se tenait le congrès, ces jeunes frondeurs se sont dirigés vers le siège du gouvernorat en scandant des slogans tels que : « Vive l’élection ! A bas la nomination ! ».

L’unique candidat en lice pour la conquête de la présidence de la ligue régionale de Faranah, a remporté l’élection avec 4 voix sur 4. Ce sont les 4 districts spécialisés de football des 4 préfectures de la région administrative de Faranah qui étaient électeurs.

Au sortir de la salle, le chef de mission de la Fédération guinéenne de football (FEGUIFOOT) Abou Cissé est revenu sur le processus du vote : «il y a du renouveau. La FIFA a exigé à ce que désormais les ligues aient leurs propres statuts. C’est ce que nous sommes venus validés et cela a été suivi par une élection du bureau exécutif de la ligue régionale de football. Ils ont rédigé leur statut depuis 6 mois. Il fallait que ce statut soit validé et en même temps mettre un nouveau bureau en place ».

S’agissant du groupe de jeunes qui contestaient le modus operandi de ce scrutin qui a exclu le président du district spécialisé de football pour des raisons de suspension, Abou Cissé précise : « Moussa a été d’abord suspendu par la préfecture pour une question de malversations. Cette suspension a été entérinée par la ligue régionale de football. Alors quand c’est comme ça, vous êtes suspendu, vous n’êtes donc pas habilité à accéder à la salle où se tient le vote. Voilà les raisons qui ont fait que Moussa n’a pas intégré les autres. Parce que sa suspension n’est pas levée. Il n’est pas seul, il est avec Mme. Manty aussi qui se trouve dans la même situation. Au niveau de la présidence, il y avait un seul candidat, M. Perrier Diawara. Pour la vice-présidence, il y avait aussi a un seul candidat, M. Abdoulaye Bah de Dinguiraye. Les autres qui sont 5, sont des membres. On a voté sur dix, cinq ont été élus pour compléter à sept (7). Désormais, la composition de la ligue régionale de football est de sept (7) membres : le président, le vice-président et les cinq membres. Le secrétaire général trésorier, lui, va être nommé ou proposé par le président de la ligue et entériné par les autres membres. »

Par ailleurs rencontré après le congrès électif, Moussa Oularé dont la candidature a été rejetée, s’est abstenu de tout commentaire sur cette assemblée avant de promettre communiqué ultérieurement sur le sujet.