Faranah : le nouveau maire en croisade contre les ordures et encombrants physiques de la commune

0
970

Dès après sa passation de service, le nouveau maire de la commune urbaine de Faranah a effectué une prise de contact avec les responsables des services pourvoyeurs de recettes de la commune et ainsi qu’avec les présidents de conseil de quartier et de district. Ces rencontres s’inscrivent dans le cadre de la mise en œuvre de son vaste programme de développement local de la ville. À l’entame de la réalisation de ce programme, le Maire et ses conseillers communaux ont lancé une campagne de déguerpissement et d’assainissement ainsi que plusieurs d’autres actions.  Autre défi de la nouvelle équipe municipale, c’est la restauration et la protection du fleuve Niger qui est menacé de disparition à cause des actions humaines.

Au nom des présidents de conseil de quartier, le Porte-parole, Silimy Balla Oularé du quartier Tonkolonko 1 précise : «ces actions d’assainissement de la ville de Faranah entreprises par la commune sont vivement saluées par la population. C’est un acte citoyen différent de la politique. Ces saletés peuvent nous donner de la maladie qu’on ne souhaite pas. Donc, si nos autorités communales nous disent de nous débarrasser de ces ordures, elles sont pour nous pour que nous ayons une bonne santé. Nous, les 12 chefs de quartier de Faranah sommes contents de ces activités.»

De son côté, le préfet, Ibrahima Kalil Kéita a salué la commune pour cette initiative. «Le pouvoir économique appartient à la commune. Car, c’est la commune qui développe. Le préfet ne développe pas, il encadre. Le budget, c’est pour la commune, les moyens, c’est pour la commune, le travail revient à la commune. Nous félicitons la commune de cette initiative. Et nous invitons tout le monde, les chefs de quartier et  de secteur à entretenir ce climat de propre.»