Faranah : le Représentant résident de l’UNICEF à la rencontre des autorités locales et des populations

0
152

Améliorer la collaboration entre l’UNICEF, les autorités locales et les communautés afin d’améliorer le bien-être des enfants, tel l’objet de la visite que le nouveau Représentant résident de l’UNICEF en Guinée a entreprise depuis quelques jours dans le pays. Après Kankan, N’Zérekoré, Pierre NGom a posé ses valises le vendredi 29 novembre dans la région administrative de Faranah qui constitue la dernière étape de ce périple.

À Faranah, le patron de l’UNICEF en Guinée et les autorités ont largement échangé sur la décentralisation des communes de convergence et sur les efforts investis afin d’améliorer le bien-être des enfants. Pendant plus d’une heure, les parties ont discuter du comment trouver des solutions locales aux problèmes locaux. Il en a été de même pour les obstacles ou contraintes telles que : le manque d’agents de l’État civil, de receveurs et de secrétaires généraux de commune par endroits ; l’exploitation des sources d’eau intarissables ; la scolarisation des enfants et l’encadrement des tout-petits ; la consolidation de la formation des enseignants ; la vaccination ; l’assainissement ; la construction des cantines scolaires ; la lutte contre la défécation à l’air libre ; la mise en place des points d’eau dans les écoles où ça manque ; la lutte contre le mariage précoce.

Interrogé, le Représentant de l’UNICEF en Guinée, Pierre NGom revient sur les tenants et aboutissants de sa tournée dans les bureaux régionaux de son institution : « les principaux objectifs de cette prise de contact que je m’étais fixés sont les mêmes d’ailleurs que ce que j’ai eu dans d’autres régions de la Guinée. C’est d’aller à la rencontre des autorités locales et les communautés pour m’enquérir de ce qui marche et ce qui ne marche pas. Aussi comment améliorer la collaboration entre l’UNICEF et ces autorités locales et ces communautés-là. J’ai eu une séance de travail avec le gouverneur de la région de Faranah. Une rencontre pleine de leçons puisque nous avons parlé de la décentralisation des communes de convergence et des efforts qui sont investis pour améliorer le bien-être des enfants. Le gouverneur a démontré certains nombres d’initiatives qui accompagnent avec succès les communes de convergence et la décentralisation en général. L’enseignement que j’ai tiré, c’est que le développement est possible et qu’il faut utiliser les ressources locales pour venir à bout des problèmes locaux. Je crois que ceci est une leçon pour toutes les communes de convergence. Et j’espère que dans le futur, monsieur le Gouverneur trouvera un forum pour présenter certains des éléments dont il a parlé aujourd’hui qui, pour moi, peuvent servir à toutes les communautés, à toutes les autorités locales des communes de convergence et au-delà. »

De son côté, le gouverneur de la région administrative de Faranah, Sadou Keita s’est réjoui du partenariat avec l’UNICEF. Il précise : « Nous sommes très satisfaits de l’UNICEF. Nous avons retenu de notre niveau que l’UNICEF est un partenaire très sérieux avec qui nous collaborons. »