Faranah : les jeunes dans la rue pour réclamer du courant « gratuit » de l’EDG

0
629

Très tôt ce mardi 21 avril, plusieurs jeunes des quartiers Tonkolonko 1 et 2 ont massivement pris d’assaut le centre-ville sur la nationale Faranah-Kissidougou. Ces manifestants réclamaient leur ras-le-bol après avoir été longtemps privés du courant.

Munis de mégaphone, ces jeunes frondeurs scandaient « A bas l’EDG ! » ; « À bas les ennemis ! » ; « EDG zéro ! ».

Sur les causes de cette manifestation, un des leaders de la fronde explique : « Depuis quatre semaines, les quartiers Tonkolonko sont privés d’électricité. Le Premier ministre a dit que les citoyens ne doivent pas payer les factures d’électricité pendant 3 mois. À Faranah dans notre quartier, on n’a pas d’électricité. On dirait que nous ne faisons pas partie de Faranah. Nous demandons seulement le courant, on ne casse rien. Il faut que notre quartier soit alimenté en courant. »