Faranah : les populations à l’école de la caravane nationale citoyenne

janvier 3, 2019 11:21

Comment préparer et éduquer les populations guinéennes à un engagement inclusif et participatif pour des actions de développement économique et social du pays ? Telle est la préoccupation qui a poussé le ministère de la Jeunesse et de l’Emploi-Jeune à initier la caravane nationale citoyenne de la jeunesse pilotée par l’agence nationale de volontariat jeunesse (ANVJ).

Cette caravane consiste à changer et à sensibiliser toutes les couches sociales ainsi que les acteurs de la société civile du pays sur la paix, la citoyenneté et l’environnement.

À Faranah qui était la dernière étape de cette tournée, les caravaniers ont discuté avec la population sur la culture de paix, la citoyenneté, le renforcement de la cohésion sociale, la concorde nationale, le civisme, l’humanisme, le maintien de l’écosystème, la biodiversité et le respect des symboles de la nation pour obtenir une condition de vie meilleure. C’est le centre d’écoute et du conseil d’orientation pour jeunes (CECOJE) de la ville qui a abrité les activités.

Sous les auspices du préfet, ces caravaniers ont également développé des modules sur le volontariat, le bénévolat et le salariat pour ne citer que ceux-là. En plus de ces thématiques, il y a eu une présentation de sketchs portant sur des messages de paix. À l’issue de ces travaux, les jeunes caravaniers ont mené également des activités d’assainissement dans des centres de santé. Ils ont fait des dons de sang et même des gestes en faveur des malades alités.
Dans son discours de circonstance, le préfet de Faranah Alpha Oumar Kéita, a déclaré : «… C’est dans la paix que l’unité se construit et c’est par l’unité que  le bonheur matériel et le bonheur moral s’obtiennent. Donc, s’engager dans le sens de ce combat pour propager la paix entre les hommes, c’est s’engager dans l’édification d’une société unie et forte.»

Au sortir de la salle, certains citoyens ayant assisté à ces séances d’information et de sensibilisation, n’ont pas caché leur satisfaction.

En tout cas, la chargée des relations extérieures des filles leaders de Guinée à Faranah, Alimatou Diallo, a, pour sa part, remercié le ministère de la Jeunesse à travers l’ANVJ pour son appui national.

De son côté, le président des étudiants de l’Institut supérieur agronomique et vétérinaire de Faranah, Pascal Feindouno, a affirmé que les nuances  qu’il faisait sur la citoyenneté, ont été levées grâce à cette caravane. Il dit avoir cerné la différence entre les concepts ‘’citoyenneté, volontariat, bénévolat et salariat’’.

Il faut souligner que cette caravane nationale citoyenne de la jeunesse est une première en Guinée. Elle est une initiative du ministère de la Jeunesse et de l’Emploi-jeune qui est pilotée par l’agence nationale du volontariat jeunesse (ANVJ).