Faranah : SOS pour un bébé né sans  sans lèvres et sans son œil gauche

0
840

À l’hôpital régional de Faranah, un autre bébé de sexe masculin pesant environ trois (3) kilogrammes est né avec une malformation congénitale, qu’on appelle bec de lièvre. L’enfant est né par césarienne avec cinq (5) malformations, même si son état de santé est un peu stable selon les médecins.

Ces malformations sont: la macrocéphalie, le bec de lièvre, la fente labiale, la syndactylie et l’anophtalmie. Les parents s’en préoccupent mais les moyens sont maigres et lancent donc un SOS au gouvernement, aux ong nationales et internationales et aux personnes de bonne volonté, pour leur venir en aide.

Le médecin en fonction au service de pédiatrie de Faranah, Ibrahima Camara explique les circonstances dans lesquelles ce bébé est arrivé dans son service, au micro de notre reporter : « à ma prise de service ce matin (lundi, ndlr), ils m’ont envoyé l’enfant de la maternité, je l’ai examiné. Effectivement, il existe des malformations. Je rencontre quatre malformations sur cet enfant. La première des choses, quand vous regardez l’enfant, sa tête est trop grosse dont nous appelons ici généralement des  » macrocéphalies ».

En plus de sa grosse tête, il y a également l’absence des lèvres (inférieure et supérieure) c’est ce qu’on appelle « bec de lièvre ».

Également, quand vous regardez à l’intérieur même, il paraîtrait qu’il y a l’absence des palais qu’on appelle  » la fente labiale, donc, non seulement, la fente palatine n’existe pas. Également, quand vous regardez l’enfant, il y a l’absence de certains orteils et des doigts qu’on appelle  » syndactylie » », a révélé notre interlocuteur.

Le spécialiste poursuit sa narration en disant « quand vous regardez l’enfant, il y a l’absence de l’œil gauche qu’on appelle « anophtalmie ». On a essayé d’appeler Docteur Karamba depuis Conakry, à qui on a envoyé l’image de l’enfant. Il promet de nous appeler, en nous rassurant pour ce qui concerne la prise en charge.

Concernant les organes internes, nous avons jugé nécessaire d’évacuer l’enfant. Par ce que nous, tout ce que nous pouvons apprécier macroscopiquement, nous pouvons nous exprimer sur ça, mais tout ce qui est des examens détaillés, avec les spécialistes, on aura les détails les plus approfondis », dit-il.

À l’origine de ces genres de malformations, Docteur Camara ajoute : « généralement, c’est des malformations congénitales. Et ces malformations congénitales d’autres sont liées à certaines infections. Quand vous prenez par exemple parfois la syphilis peut être à l’origine. Parfois la syndactylie qui est là  c’est la famille. C’est des maladies parfois sont héréditaires. Donc, concernant cet enfant, comme je n’ai pas vu son carnet de CPN, pour voir effectivement est-ce que la femme a suivi toutes ses CPN et est-ce que tous les examens nécessaires ont été effectués. Je n’ai pas l’information mais généralement c’est les causes infectieuses.

Les difficultés que nous avons se situent à deux niveaux :

La première difficulté c’est les parents. Parfois c’est des enfants qui naissent dans des familles démunies qui n’ont pas les moyens. Quand tu leur demande (familles), elles diront  » on n’a pas les moyens, nous venons du village ».

Deuxièmement, c’est comment avoir l’accès à ces services de santé, sinon il y a de ces cas c’est gratuit, une fois arrivé là-bas. Ce sont ces petits problèmes qu’on a mais on parvient à sauver d’autres » a-t-il relaté.