Faranah : un nouvel accident fait 3 morts !

juillet 18, 2019 2:42
Préfecture de Faranah

En l’espace d’une semaine, deux cas d’accidents meurtriers ont été enregistrés dans la préfecture de Faranah. Après celui mortel qui a vu périr 5 personnes entre Faranah-Kissidougou le samedi 13 juillet dernier, c’est encore au PK5 de la commune urbaine de Faranah sur la nationale Faranah-Mamou qu’un autre accident mortel s’est produit mardi, 16 juillet 2019 aux environs de 19 heures. Là aussi, C’est un long mini-bus immatriculé  RC-94-62 Q qui s’est renversé, les 4 pneus en l’air sur trois personnes qui sont restées sous ce véhicule pendant trois heures lorsque les mécaniciens essayaient après dépannage. Ce véhicule était immobilisé suite à une panne depuis près d’une semaine. Après avoir été réparé, le chauffeur et les mécaniciens ainsi que les apprentis ont décidé d’essayer le véhicule.

Après 10 kilomètres de parcours, au retour ils ont percuté un autre véhicule à vive allure qui était paisiblement immobilisé, selon les témoignages recueillis sur place.  Dans ce drame, le chauffeur et deux mécaniciens ont perdu leur vie.

Rencontré sur les lieux, le commissaire spécial adjoint de la sécurité routière, le capitaine Mohamed Lamine Keita, revient sur les circonstances de l’accident.  « Vers 19 heures (mardi 16 juillet, ndlr), j’ai été informé au téléphone par un de mes agents qu’un accident venait de se produire au PK5 sur la nationale Faranah-Mamou. Nous avons trouvé l’auto renversée, les 4 pneus en l’air ; le chauffeur et les deux mécaniciens étaient sous le car. La cause réelle de l’accident, il s’agit d’un véhicule qui était en panne ici il y a 5 jours au près de notre lieu de contrôle. C’est hier qu’ils ont dépanné. Maintenant, le chauffeur l’a pris avec les mécaniciens pour aller l’essayer. Ils sont allés à 10 kilomètres. C’est au retour à vive allure que le car s’est renversé causant la mort à ces trois personnes », a-t-il expliqué.

De son côté, l’infirmier d’État, chef des urgences de Faranah, Ibrahima Solo Condé, précise : « On a reçu trois corps, deux étaient complètement broyés et trois blessés. »

À noter que les accidents mortels sont devenus un phénomène récurrent à Faranah.