Faya Millimono : « tout député de l’opposition qui va siéger aura fait preuve de trahison »

janvier 12, 2019 7:44

Pour le président du parti Bloc Libéral, Faya Lansana Millimono, la prorogation du mandat des députés par le Président Alpha Condé n’est qu’une banalisation de la République. Une « banalisation » qu’il ne voudrait pas que l’opposition participe. L’opposant met alors en garde ses compères.

Lisez sa réaction :

« C’est un recul clair de notre pays sur le plan de la démocratie et du droit. Je crois savoir que ce n’est pas avant-hier que le Président de la République s’est rendu compte que le mandat des députés était de cinq ans. Certes notre pays a traversé quelques moments difficiles pendant les cinq ans, mais Dieu nous a préservés du pire. Nous n’avons pas connu des situations comme une guerre… Donc, globalement, le pays a été dans une paix. On aurait compris cette décision que prend le Président Alpha Condé, si on avait été dans une situation qui pouvait empêcher l’organisation des élections. Mais, même en le voyant référer pour la première fois à une disposition de Constitution, ça fait un peu rire. Tellement il a violé la constitution. Tout a été fait sciemment pour laisser périr le mandat des députés. Probablement, parce que cela est le plan B.

Il est déjà dans la dynamique du troisième mandat. Même Lansana Conté n’avait pas dit qu’il voulait d’un troisième mandat. Il a posé des actes qui ont conduit au troisième mandat. C’est la même chose qui se passe avec Alpha Condé. Son plan B vise donc à préparer une réponse à un éventuel réveil des Guinéens. Au cas où les Guinéens réussiraient à dire non, nous ne voulons pas d’un troisième mandat, la réponse serait ne pas organiser les présidentielles. Et qui lui jettera la pierre devrait la jeter aux députés aussi. En tout cas, déçus, nous condamnons cette banalisation de la République.

Mon message s’adresse donc aux députés, particulièrement à ceux de l’opposition. Ils ont eu un mandat que seul le peuple peut les conférer. Celui-là a déjà expiré. Nous ne savons pas ce que feront les députés de la Mouvance, mais tout député de l’opposition qui va siéger aura fait preuve de trahison. En ce qui concerne le Bloc Libéral, il ne coopérera pas avec un parti politique donc les députés auront contribué à banaliser la République en acceptant de siéger après que leur mandat ait expiré.»