FESATEL: Abdoulaye Barry rempile pour un nouveau mandat

0
1032

Le deuxième congrès national de la FESATEL (Fédération Syndicale Autonome de la Téléphonie et les fournisseurs d’internet), membre de l’USTG (Union Syndicale des Travailleurs de Guinée) s’est déroulé ce mercredi 27 mars  au Palais du peuple de Conakry. Abdoulaye Barry a été plébiscité à la tête de la FESATEL avec 31 voix sur 35 possibles.

Présent à cette à ce congrès, le chef de cabinet du ministère des Postes, Télécommunications et de l’Economie Numérique Mamadou Saïdou Cissé, a félicité la FESATEL pour la tenue de son congrès à temps et dans les règles de l’art. «Au niveau du département, nous restons disponibles à accompagner tous les acteurs des Postes, Télécommunication et de l’Economie Numérique pour un dialogue social», a-t-il laissé entendre au nom de son ministre Moustapha Mamy Diaby.

Prenant la parole, l’Inspecteur général du Travail, Dr. Alya Camara a témoigné que depuis le premier congrès, la FESATEL a parcouru des chemins dans le paysage syndical guinéen. Selon lui, c’est grâce à l’implication de la FESATEL, de l’USTG et de ses partenaires que la première fois en République de Guinée, ils ont  négocié, élaboré et signé un document extrêmement important qui est celui de la convention collective des nouvelles technologies de l’information  et de la communication.

Pour lui, il ne s’agit pas d’un document qui vient remplacer les dispositifs légaux et règlementaires. Mais, c’est un adjuvant à ces instruments.

«Le dossier Intercel, malgré toutes les difficultés que cet opérateur téléphonique a rencontrées à la suite de sa fermeture par l’autorité de tutelle, les partenaires se sont retrouvés et un accord a été trouvé même si certains point restent en suspens. Nous avons adressé un courrier au ministère de tutelle pour prendre en compte ses aspects notamment la prise en charge des travailleurs à CNSS», a-t-il rappelé.

Interrogé, Abdoulaye Barry, le Secrétaire général réélu de la FESATEL a fait comprendre que le syndicalisme, c’est d’abord l’action. D’après lui, c’est ce qui a d’ailleurs amené ses collaborateurs à renouveler son bail à la tête de la FESATEL.

«Durant cette première mandature, nous avons mené beaucoup d’actions qui sont, entre autres, la signature de la convention collective, notre affiliation à l’USTG, nous sommes membres d’un syndicat international. Nous avons fait aussi la promotion du dialogue social dans notre secteur. Nous allons continuer à défendre non seulement les intérêts des travailleurs mais aussi, à la pérennisation de nos entreprises», a-t-il promis.