Fête de Ramadan: l’appel patriotique du grand imam de Conakry aux Guinéens

juin 15, 2018 2:28
0

En ce vendredi 15 juin, jour de fête de l’Aïd El Fitr à Conakry, la prière a été officiée au Palais Sékhoutoureya par le premier Imam de la grande mosquée Fayçal, El hadj Mamadou Saliou Camara. C’était en présence du chef de l’Etat Alpha Condé qui avait à ses côtés son Premier ministre, Chef de gouvernement, Ibrahima Kassory Fofana et de certains ministres et hauts cadres de l’Etat, a-t-on constaté sur place.

Dans son sermon, tenu alternativement en arabe et en soussou,  le grand Imam de Conakry a invité les Guinéens à poursuivre les habitudes qu’ils ont observées durant ce mois saint de Ramadan.

«Nous avons jeûné dans la paix et dans la cohésion. Le mois de Ramadan a été un grand maître pour les musulmans. Nous avons remarqué comme tout le monde, que durant ce mois saint, les Guinéens ont été tolérants entre eux (…). Nous prions le Tout Puissant Allah que ce comportement s’inscrive dans la durée», a-t-il souhaité. .  

Selon Elhadj Mamadou Saliou, de la première autorité jusqu’aux techniciens de surface, tout le monde doit avoir la même ambition. «Acceptons de vivre ensemble  pour que notre pays puisse aller de l’avant», a-t-il lancé.

Dans la foulée, le grand Imam de Conakry a témoigné qu’il y a une différence entre la Guinée d’aujourd’hui et la Guinée d’hier. Pour lui, nous ne devons jamais aider quelqu’un à détruire notre bien commun, la Guinée.

«Tu ne peux pas connaitre que chez soi est le meilleur que lorsque tu es poussé à l’exil, à vivre loin de chez toi (…). Si nous voulons aider notre pays, ce n’est pas dans la bouche, on doit comprendre que les mauvaises pratiques détruisent le pays (…). Il ne faut jamais assister un ami qui veut détruire ton pays. N’acceptons jamais d’aider les ennemis de ce pays (…). Les investigateurs de la violence ne sont jamais des victimes. C’est toujours des innocents qui paient à leur place», a-t-il enseigné aux fidèles musulmans.