Fête de Tabaski : le message du président Alpha Condé aux Guinéens

août 21, 2018 12:06
0

«La Guinée ne peut pas avancer si les Guinéens ne se donnent pas la main. Il faut que les Guinéens oublient qui est soussou, Malinké, Peulh ou Guerzé … mais, qu’ils pensent, qu’ils sont d’abord Guinéens.»

A l’occasion de la célébration de la fête de l’Aïd el Adha, le président de la République Alpha Condé s’est acquitté de son devoir religieux ce mardi 21 août au palais Sékoutouréyah, siège de la Présidence de la République, commune de Kaloum. C’était en présence de quelques membres du gouvernement dont Dr Mohamed Diané, ministre d’Etat chargé des Affaires présidentielles et ministre de la Défense Nationale, du Chef d’état-major général inter armes, le général Namory Traoré, du Haut commandant de la Gendarmerie nationale et Directeur de la Justice militaire, le général Ibrahima Baldé, du Directeur national de la police routière, le contrôleur général de police, Babacar Saar…

La prière a été dirigée sur place par le premier imam de Conakry, Elhadj Mamadou Saliou Camara, a-t-on constaté sur place.

Après avoir immolé son bélier, le sacrifice d’Abraham, le Chef de l’Etat a prié pour ses compatriotes qui ne sont plus dans ce monde ici bas avant d’appuyer le sermon du grand imam qui a été consacré à l’unité nationale. Lisez !

«D’abord nous devons penser  à ceux que Dieu  a rappelés et qu’il leur donne son paradis. Nous devons penser également à nos compatriotes qui sont malades, qui ne peuvent pas se déplacer et que Dieu leur donne la santé. Ce que l’imam Elhadj Mamadou Saliou Camara a dit aujourd’hui dans son sermon, c’est la même chose qu’a dit le calife de Pita. La Guinée ne peut pas avancer si les Guinéens ne se donnent pas la main. Il faut que les Guinéens oublient qui est soussou, Malinké, Peulh ou Guerzé … mais, qu’ils pensent, qu’ils sont d’abord Guinéens. Je crois que, c’est mon plus grand message, Nous souhaitons l’unité nationale, la concorde nationale et que Dieu fasse que  les Guinéens s’aiment entre eux.»