Fête du 08 mars 2020 : Les femmes de Labé dénoncent les exactions

0
503

En lieu et place d’une célébration comme cela est de coutume, les femmes de la commune urbaine de Labé sont descendues ce dimanche 08 mars 2020 dans les rues pour dénoncer et condamner les exactions dont leurs maris et frères sont victimes depuis le début de l’opposition à un changement de constitution en république de Guinée. Mais aussi, elles ont réclamé justice pour les dizaines de personnes arrêtées en marge de cette contestation.

Vêtues pour la plupart de rouge (couleur du FNDC), les femmes qui se comptaient en plusieurs centaines ont fait une marche pacifique qui a pris son envole du rond-point Hoggo M’bouro et qui est passé par le marché central pour se rendre à l’esplanade du stade régional El hadj Saifounlaye Diallo de Labé. Là,  elles envisageaient un meeting géant, a appris la rédaction locale de votre quotidien électronique Guinéenews.

Arrivées à ce niveau, plusieurs femmes ont commencé à manifester leur opposition à écouter tout discours avant d’aller rendre visite aux autorités administratives pour certaines et la prison civile pour d’autres.

Pour ces femmes, il est inadmissible de faire des discours alors que leurs maris, leurs frères sont détenus à la prison civile depuis des mois pour certains et des semaines pour d’autres.

Opposés à cette initiative qui n’est pas dans le programme de la manifestation, les organisateurs ont voulu faire entendre raison à ces femmes mais sans gain de cause. Aussitôt éclate une pagaille indescriptible qui a finalement abouti à la dispersion de la foule en queue de poisson. C’est ainsi que les organisateurs ont profité pour lire rapidement le mémorandum alors que d’autres rentraient et d’autres les lançaient des sachets d’eau.