Fête du 1er mai: le BL appelle Alpha Condé et son gouvernement à réduire leur train de vie

mai 2, 2018 3:25
0

Dans la cadre de la célébration, le mardi 1er mai, de la journée internationale du travail, le Bloc Libéral (BL) de Dr Faya Millimono a, dans une déclaration, exprimé sa compassion aux travailleurs de Guinée avant d’exiger du chef de l’Etat et à son gouvernement une réduction de leur train de vie pour assurer le minimum à ces derniers.

 «Le succès est un chemin que la patience et le travail rendent accessibles», c’est par cette citation de Pierre-Simon Ballanche que le BL a introduit sa déclaration en exprimant solennellement sa compassion aux travailleurs de Guinée pour, dit-il, les pénibles conditions dans lesquelles ils exercent noblement leurs métiers.

« En effet, pour les travailleurs de Guinée, les années se ressemblent et se rivalisent de mauvaises nouvelles. À l’occasion du 1er mai 2017, les discours prononcés par les leaders syndicaux ont surtout dénoncé la mauvaise gouvernance qui est a l’origine des crises économiques à répétition, du chômage, de la perte d’emploi, de la baisse du pouvoir d’achat, du bas salaire, du manque de protection sociale, et d’une détérioration continue des relations de travail. Comme pour montrer que cette situation s’est plutôt aggravée entre le 1er mai 2017 et le 1er mai 2018, la dernière revue de l’économie guinéenne par la Banque Mondiale et le Fonds Monétaire International (FMI) a été marquée par la diminution de la note souveraine du pays. Désormais, D est la note souveraine de la Guinée ; ce qui traduit quasiment un état de faillite du pays. L’on sait que plus faible est la note souveraine d’un pays, plus difficiles deviennent les conditions d’accès aux marchés financiers et les taux d’intérêt auxquels le pays concerné doit se financer sont importants. Cette situation de faillite annonce, encore une fois, de très mauvaises nouvelles aux travailleurs de Guinée pour les prochaines années », rappelle le BL.

« Face à cette situation pénible dans laquelle vivent les travailleurs de Guinée, le régime de Monsieur Alpha Condé n’excelle que dans les promesses fantaisistes, les intimidations et les violations des droits syndicaux. Au courant de l’année 2017-2018, le pays a vécu plusieurs grèves ayant causé des pertes en vies humaines et en temps précieux pour nos élèves et étudiants, des cas de viol sur mineures, des blessés graves et d’importants dégâts matériels », ajoute-t-il.

Le BL dit saisir l’occasion de la présente fête du travail pour exprimer, tout d’abord, aux travailleurs de Guinée : son soutien sans failles et sa solidarité ; ses vives félicitations pour leur détermination dans le combat pour l’amélioration de leurs conditions de vie et de travail. Il exhorte les différentes organisations syndicales à l’unité d’action afin de contrer les velléités de division entretenues par le pouvoir.

Enfin, le BL exige du Président de la République et de son gouvernement de :  prêter une oreille attentive aux revendications des vaillants serviteurs du pays et d’y apporter les solutions adéquates ; instaurer et promouvoir un dialogue social permanent avec les organisations syndicales ; respecter les droits inaliénables des travailleurs de Guinée ; lutter contre la mauvaise gouvernance, qui est à l’origine de la plupart des maux dont souffre le peuple de Guinée ; diminuer leur train de vie pour assurer le minimum aux travailleurs de Guinée.

Face à la situation de condamnation au chômage dont souffrent les jeunes de Guinée, souligne-t-il, le BL rappelle que le droit au travail est l’un des droits de l’homme proclamé à l’article 23 de la Déclaration des Nations unies de 1948.

Le Bloc Libéral invite le peuple de Guinée, en général, et les travailleurs de Guinée, en particulier, à se joindre à lui pour créer la rupture d’avec ce système qui, selon lui, a fait défaut depuis des décennies et dont le combat pour l’éradiquer a couté tant de pertes en vies humaines, tant de blessés et tant de dégâts matériels.