Fête du 1er Mai: le PM vole dans les plumes des syndicats minés par des dissensions

mai 1, 2018 3:33
0

Président d’honneur de la célébration de la fête du travail au Palais du peuple, le Premier ministre Mamadi Youla n’a pas apprécié le fait bon nombre de travailleurs aient quitté les lieux avant qu’il n’ait pu livrer son discours.

Pour le Premier ministre, ce constat montre que « l’unité et la discipline » qui doivent caractériser la cause du travail et des travailleurs n’est pas de mise en Guinée. «Le combat que nous devons mener est un travail d’unité. Parce que les enjeux qui nous concernent sont des enjeux nationaux. C’est-à-dire que nous devons développer ensemble notre nation. Cela, dans l’unité et dans la discipline », a déclaré le Premier ministre en s’adressant aux Secrétaires généraux des différentes organisations syndicales présentes.

«Tous les travailleurs doivent se sentir concernés, et quand ils viennent ici, ils doivent savoir que nous (membres du gouvernement) sommes là pour partager avec eux ces moments (de célébration) », a enchainé le PM, qui a trouvé quelque peu décevant que chacun vienne faire sa part de fête et retourner.

Outre le fait d’être privé du plaisir de voir des travailleurs unis, le Premier ministre a sans nul doute mal ruminé le fait que son discours ait été prononcé après qu’une large partie des travailleurs était déjà rentrée.

Cet état d’âme, le PM l’a aussitôt exprimé dès l’entame de son discours.

« Notre pays  a malheureusement et une fois de plus été perturbé par des mouvements syndicaux, parfois incontrôlés », a-t-il fustigé.  Avec les grèves de 2017 et de 2018 – notamment du syndicat des enseignants –, Youla estime qu’il a fallu une fois remettre en cause les avancées majeures sur l’autel du compromis. Et, a-t-il poursuivi, compromettre ainsi les équilibres fragiles obtenus au prix de grands sacrifices. « Voici tout le paradoxe de notre environnement social ! »

Mamady Youla a aussi transmis aux travailleurs  de Guinée le message du président Alpha Condé qui, dit-il, admire la contribution de ces derniers à la création de la richesse. Le message transmis, Mamady Youla a poursuivi son discours en saluant les « engagements » pris par Alpha Condé afin de promouvoir la réalisation effective des normes internationales du travail…

« Sa visite sur les chantiers et unités industrielles de notre pays est la preuve, s’il en était besoin, de sa préoccupation constante de s’assurer que nos efforts de développement vont en conformité avec les exigences d’un environnement de travail sain et sécurisé pour les travailleurs », estime Mamadi Youla.

Au nom du gouvernement, Mamadi Youla a encouragé les travailleurs à s’engager dans la voie du dialogue sociale et de la concertation périodique.

«La paix sociale n’a pas de prix. Je vous engage à préserver cette paix pour une Guinée meilleure et prospère pour les travailleurs et pour tous les Guinéens », a-t-il conclu son discours.