Fête du 1er mai : voici le message de Dalein aux travailleurs

0
600

La fête internationale du travail se tient ce 1er mai pour la seconde fois, en pleine pandémie de Covid-19. Donc en raison de cette crise sanitaire, il n’y a pas de célébration en tant que telle où des travailleurs des différents secteurs se retrouvent défiler.

En marge de l’Assemblée générale virtuelle de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) de ce samedi, Cellou Dalein Diallo a exprimé sa solidarité à l’ensemble des travailleurs qui sont surtout confrontés à la fois au Coronavirus et contexte difficile du pays : « le 1er mai, journée internationale du travail, me donne l’occasion de vous souhaiter une bonne fête et vous exprimer ma solidarité dans la lutte que vous menez pour améliorer vos conditions de vie et de travail.  Comme l’année dernière, la pandémie du coronavirus oblige à la sobriété. La solidarité que célèbre cette journée historique du 1er mai prend toute sa signification en ces temps sombres du Covid-19 et de privations de liberté dont sont victimes de nombreux Guinéens en raison de leur opinion.  Les effets dévastateurs de cette pandémie affectent davantage les plus fragiles de notre société. C’est pourquoi, mes pensées vont particulièrement aux travailleurs du secteur informel, composés en majorité de femmes et de jeunes qui, en raison de la précarité de leur emploi, sont les plus exposés au chômage, à l’insécurité et à l’extrême pauvreté. »

Le président de l’UFDG a ensuite rendu hommage aux personnels de santé qui se battent pour soigner les malades du Covid-19 : « C’est l’occasion pour moi de rendre hommage aux travailleurs du secteur de la santé qui n’ont ménagé aucun effort dans la lutte contre la pandémie. Ils se sont surpassés aussi bien pour informer et conseiller la population que pour assister et soigner les malades. Permettez-moi d’avoir une pensée pieuse pour nos morts et d’exprimer ma solidarité avec les détenus politiques et ceux qui souffrent de la maladie, de l’injustice et de la pauvreté. »

Cellou Dalein demande aux travailleurs guinéens de résister aux manœuvres visant à les diviser : « je voudrais aussi saluer le courage et l’implication des travailleurs dans le combat pour la préservation des acquis démocratiques et pour la défense des droits et libertés des citoyens. Je les exhorte à résister aux manœuvres de ceux qui veulent les diviser et les encourage à s’associer davantage aux autres forces vives de la Nation pour la promotion de la justice sociale, de la démocratie et de l’État de droit dans notre pays. »

Se prononçant sur les conditions de vie très précaires en ce moment, Cellou Dalein Diallo estime que tout cela est dû à un problème de gouvernance : « travailleuses et travailleurs, vos conditions de vie et de travail comptent parmi les plus précaires. Cette situation n’est pourtant pas une fatalité. C’est une question de gouvernance. La lutte contre le chômage, notamment celui des jeunes, sera au cœur de la politique de l’UFDG qui, en plus, veillera à ce que les travailleurs puissent bénéficier de salaires décents en rapport avec leur contribution à la création de la richesse nationale. »