Fichier électoral : La Guinée a un logiciel capable de détecter l’âge potentiel de l’électeur (OIF)

0
117

La centralisation de la base de données des électeurs, le dédoublonnage des électeurs alpha et biométriques, l’enrôlement des mineurs, voilà entre autres problèmes auxquels est confrontée la Commission électorale nationale indépendante (CENI). En marge d’une conférence tenue à Conakry le 21 octobre 2019, Malonda Ngimbi Ronsard, expert électoral et analyste juridique de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) en Guinée, a fait savoir que ces problèmes pourraient être résolus.

D’abord, il a annoncé que l’organe de gestion des élections en Guinée a désormais son propre logiciel d’enrôlement des électeurs : « C’est une première fois que la Guinée soit dotée de son propre logiciel d’enrôlement des électeurs. Je crois que ce n’était pas le cas avant. La CENI Guinée est désormais propriétaire du logiciel d’enrôlement des électeurs. Et ce logiciel intègre en son sein, la plupart des recommandations sur les formats, les données et les agrégats voulus tels que recommandés dans les rapports d’audit qui ont été faits par l’OIF. Ce logiciel va être implémenté dans des kits qui ne sont plus les mêmes qu’avant, des kits portatifs hautement performants et qui auront la capacité de collecter les informations de travail, les données de travail pour la constitution d’un bon fichier électoral. »

Plus loin, M. Malonda a affirmé que la Guinée a désormais des équipements de centralisation des données des électeurs, mais aussi un programme pouvant déterminer l’âge potentiel de l’électeur : «Pour la première fois, il y a des équipements de centralisation de l’ensemble des électeurs, un site central. Vous connaissez le problème qui a été constaté ici en Guinée. A chaque période de révision des listes électorales, il était appliqué un certain nombre de logiciels appartenant à d’autres et la centralisation posait des problèmes. On se retrouvait avec des bases multiples qui étaient difficiles à unifier. Pour le moment, la base est devenue unique et c’est une base sous le pilotage d’un programme oracle qui est parmi les meilleurs de l’actualité et à ce programme, la CENI a fourni l’effort d’acquérir un autre programme d’appui, c’est le programme ABIS qui est un programme hautement performant pour la détection des enrôlements multiples. L’ABIS permettra aussi à faire d’autres recherches telles que la reconnaissance de l’âge potentiel de l’électeur. »