Fichier électoral : le RPG invite ses militants à se faire enrôler et titille l’opposition  

0
113

Au cours du meeting hebdomadaire du RPG Arc-en-ciel ce samedi 5 octobre, le ministre, Lansana Komara a annoncé que la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) a démarré la révision des listes électorales sur toute l’étendue du territoire national.

Le ministre Koamara a, à cet effet, invité les militants à se mobiliser tous les jours pour se faire enrôler afin qu’ils soient inscrits dans le fichier électoral.

« Personne ne doit être en retard. D’ici la fin du mois, l’opération prendra fin. Donc, c’est aujourd’hui vous devez commencer. Faites le porte-à-porte dans les quartiers et dans les secteurs pour mobiliser tous nos sympathisants pour que chacun aille vérifier sa présence dans le fichier électoral. Ceux qui n’y sont pas, qu’ils se font inscrire pour que notre électorat augmente (…). Notre fichier est l’un des meilleurs fichiers de la sous-région. Ne suivez pas les déclarations tapageuses des opposants. A la veille de chaque élection, l’opposition dénigre tantôt le fichier, tantôt le processus électoral. C’est cela leur nature, ils ne l’ont pas commencé aujourd’hui… », a-t-il dénoncé.

Et d’enfoncer le clou : « les opposants veulent juste préparer la communauté internationale et leurs militants à des arguments… le jour de la proclamation des résultats. Si vous vous laissez entraîner, ils sont dans les Commissions Administratives de Révisions des Listes Electorales (CARLE). Leur objectif, c’est dire demain qu’il faut que le leader de l’UFDG ou de l’UFR soit le président de la CENI. Pour eux, tant que cela n’est pas fait, il y a rien qui ne marche à la CENI. Le jour où le président de l’UFDG serait le président de la CENI, vous allez entendre d’autres sons de cloche. Ils diront que la CENI marche à 100%. Et cela ne se fera jamais parce que la loi ne l’admet pas. L’opposition a exigé la parité de la CENI que nous avons acceptée, les décisions sont prises à l’unanimité et par consensus. Mais malgré tout cela, ils cherchent des alibis. Ils veulent tout simplement qu’un des leaders soit à la tête de la CENI… »

Lire vidéo: