Fièvre Lassa à Mamou : les précisions de la directrice préfectorale de la santé

0
2928

Au lendemain de la publication d’un communiqué du gouvernement faisant état de la découverte de la fièvre Lassa sur un patient décédé à l’hôpital de Mamou, la psychose est de mise dans la ville carrefour.

Contactée, Dr Mariama Kankanlabé Diallo directrice préfectorale de la santé de Mamou apporte des précisions « C’est un jeune de 35 ans en provenance de Kissidougou, marchand de profession, qui a été admis à l’hôpital régional de Mamou le 28 janvier dernier au niveau des urgences. Puis il a été transféré au Centre de traitement épidémiologique parce qu’il présentait quelques signes (des selles liquidiennes, des frissons, une forte fièvre, des vomissements). Le médecin du centre l’a pris en charge, il se trouve que c’est un malade qui a été traité à des différents niveaux dans Kissidougou et ne répondant pas au traitement, le médecin nous a alertés. Nous avons consigné au prélèvement qui a été fait. Le jeune est décédé la nuit du 29 janvier aux environs de 22h dans un tableau d’hémorragie.

Nous avons acheminé l’échantillon à l’Agence National de la sécurité Sanitaire (ANSS). Les premières nouvelles étaient que ce n’était pas Ebola. La suite des examens nous a prouvé que c’est la fièvre Lassa. Ils nous ont fait la rétro information. Nous avons pris des dispositions d’hygiènes, de surveillances et de suivi de contacts aussi avec le malade. Des investigations seront faites avec l’ANSS à partir de lundi » annonce telle.

Dans le communiqué du gouvernement, il est indiqué que pour le moment aucun autre cas n’a été notifié.

Des informations sur la Maladie de la fièvre de lassa et mesures de contrôles.

La fièvre de lassa est une maladie hémorragique virale   transmise par les rongeurs (petites souris) à l’homme à travers les fluides corporelles (Sang, urine et selle).

Elle se manifeste par les principaux signes suivants :

Fièvre, douleurs thoraciques, céphalées, vomissements, diarrhées, douleurs articulaires et dans sa forme la plus grave par les saignements.

Autres mesures :

1- Se laver les mains régulièrement ;

2- Laver à l’eau propre et au savon tous les ustensiles de cuisine et les conserver à l’abri des rongeurs ;

3- Éloigner des habitations les ordures ménagères et déchets de toute nature ;

4- Éviter toute manipulation ou consommation de rongeurs ;

5- Éviter tout contact avec les urines et les excréments des rongeurs ; Éviter de manipuler sans protection les sécrétions organiques (sang, urine, selle etc.) de tout malade présentant une (fièvre avec ou sans saignement);

6- Lutter contre la présence des rongeurs dans les lieux d’habitation et tout lieu recevant du public (hôtels, restaurants, maquis, etc.).