Fin de la grève à Fria : plus de 50 enseignants verront leurs salaires dégelés

janvier 14, 2019 2:25

La grève des enseignants déclenchée depuis le 3 octobre 2018 par le SLECG (Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée) dirigé par Aboubacar Soumah  a connu enfin un dénouement heureux. Avec à la clé la signature d’un protocole d’accord annonçant de  façon officielle la suspension de la grève.

Cette nouvelle a réjoui plus d’un dans la cité de l’alumine où le syndicat préfectoral était déterminé à la poursuite de la grève malgré la défection d’un nombre important des  enseignants de la localité après le gel de leurs salaires.

Ainsi, les enseignants regagnent les classes avec l’espoir que leurs conditions de vie et de travail vont s’améliorer après avoir résisté face au gouvernement, a déclaré Amara Touré secrétaire préfectoral du SLECG

« C’est une joie morale pour moi en tant que secrétaire général de retourner à l’école dans les honneurs. On ne peut que remercier tous ceux qui se sont impliqués pour la résolution de cette crise entre autres la société civile, les membres du gouvernement et tous ceux qui ont fait quelque chose de près ou de loin. Je suis très réconforté du contenu du protocole. Notre souhait était de sortir de cette crise de façon honorable et c’est ce qui fut fait. Nous avons repris les cours la tête haute et très heureux », s’est-il réjoui.

Poursuivant, il dira : « je n’en veux à personne des enseignants qui ont fait défection. Je les comprends et ils l’ont fait par peur. Mais je remercie l’ensemble des enseignants qui étaient déterminés à poursuivre la grève comme nous qui l’avions fait. Et aujourd’hui, nos salaires seront aussi dégelés comme les autres. Mais comme nous sommes en fin de semaine, on va observer la semaine prochaine pour voir et remonter l’information au général Soumah ».

Cette satisfaction est aussi partagée par la Directrice préfectorale de l’éducation qui pense que le gouvernement a plutôt vu l’intérêt des enfants en prenant cette noble décision.

« J’ai accueilli cette nouvelle avec une grande joie dans la mesure où les intérêts supérieurs des élèves guinéens ont été pris en compte. Au jour d’aujourd’hui,  à Fria, ça ne reste que 51 enseignants qui ont leurs salaires gelés. Mais malgré tout, ils sont tous en classe sauf 5 qui n’ont pas repris dont 3 à l’élémentaire et 2  au secondaire. Les cours se tiennent à 50% depuis le 3 octobre. Et enfin octobre, toutes les écoles étaient ouvertes et fonctionnelles avec l’effectivité des élèves, enseignants et encadrement. Nos remerciements vont à l’endroit du gouvernement qui a pris cette noble décision en mettant l’intérêt des élèves en priorité et les conditions des enseignants », nous a confié Arabé Condé

Les élèves et les parents d’élèves ont aussi exprimé leur joie avant de souhaiter que les enseignants redoublent d’efforts pour rattraper le grand retard enregistré afin de permettre aux élèves en classe d’examen nationaux puissent être bien préparés pour les aborder pour un résultat meilleur à celui de l’année dernière.

Enfin, on peut dire que les enseignants grévistes verront leurs salaires dégelés dans les jours à venir. Ils se disent satisfaits de la réussite de la grève même s’ils ont été abandonnés par leurs collègues  à mi-chemin par peur.