Fin de parcours pour Appolinaire Sarah : ce prêtre qui était en fuite depuis sa condamnation par la Justice

0
1705

L’Abbé Appolinaire Sarah, prêtre en service à la paroisse Saints Pierre et Paul de Bonfi,  a été arrêté lundi et conduit à la Maison centrale de Conakry suite à un mandat d’arrêt du tribunal de première instance de Mafanco qui l’a condamné en décembre dernier pour « diffamation ». L’Abbé Augustin Traoré, un autre prêtre condamné dans le même dossier serait, quant à lui, toujours en fuite.

« Il a été arrêté vers 13 heures sous le pont de Kénien », nous a indiqué une source proche du dossier. Celle-ci précise que le prête, condamné à un an de prison ferme et au paiement d’une amende d’un million de francs guinéens, a toujours eu la chance d’échapper à l’exécution du mandat d’arrêt.

«Il était dans son village, mais venait de temps en temps à Conakry. Chaque fois qu’il était localisé, il se déplaçait de l’endroit avant que la police n’arrive. Mais on a réussi à le repérer le jeudi dernier et lundi, les gendarmes ont pu mettre main sur lui », a renchéri Me Faya Gabriel Kamano, l’avocat de la famille Kamano victime de la « diffamation et injure ».

Le 17 décembre 2018, l’abbé Appolinaire Sarah et l’abbé Augustin Traoré, ont été condamnés pour « diffamation » au préjudice d’une famille Kamano domiciliée à Sangoyah (commune de Matoto) et deux autres personnes.  Selon l’exploit de citation qui accusait les deux chefs religieux, ils ont accusé «  Hélène Koumba de la famille Kamano d’être mariée à Monseigneur Vincent Coulibaly et d’être un poids considérable pour l’Eglise de Guinée et d’Afrique ». Ils ont également accusé la famille Kamano d’abuser des biens de l’Eglise catholique de Guinée.