Fin de parcours pour l’abbé Augustin : cet autre prêtre condamné en 2018 pour « diffamation »

0
608

Après l’Abbé Apollinaire en février 2019, la justice a fini par mettre main sur l’abbé Augustin Traoré, l’autre prêtre condamné en décembre 2018 pour « diffamation » par le tribunal de première instance de Mafanco. Alors qu’il faisait l’objet d’un mandat d’arrêt, ce prêtre du diocèse de Kankan a été arrêté vendredi au quartier Sangoyah (banlieue de Conakry) avant d’être conduit à la Maison centrale.  Selon Me Faya Gabriel Kamano, l’avocat de la partie civile, le prêtre a été arrêté dans un bar en compagnie de nombreuses filles.

Le même avocat a indiqué à Guinéenews que l’abbé Augustin Traoré s’était réfugié au Ghana afin d’échapper à la justice guinéenne. Nous avons tenté de joindre l’abbé au téléphone, mais son numéro de téléphone est injoignable.

Le 17 décembre 2018, l’abbé Apollinaire Sarah et l’abbé Augustin Traoré, ont été condamnés pour « diffamation » au préjudice d’une famille Kamano domiciliée à Sangoyah (commune de Matoto) et deux autres personnes.  Selon l’exploit de citation qui accusait les deux chefs religieux, ils ont accusé « Hélène Koumba de la famille Kamano d’être mariée à Monseigneur Vincent Coulibaly et d’être un poids considérable pour l’Eglise de Guinée et d’Afrique ». Ils ont également accusé la famille Kamano d’abuser des biens de l’Eglise catholique de Guinée.