Financement de la recherche scientifique : une des priorités du nouveau ministre de l’Enseignement supérieur

0
837

Le docteur Aboubacar Oumar Bangoura, a été installé ce vendredi 26 juin dans ses fonctions de ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique. Il remplace Khader Yacine Barry nommé début mars 2020.

S’il reconnait que les objectifs de son département sont nombreux, le nouveau ministre mise surtout sur la recherche scientifique et le dialogue entre les différents acteurs du système éducation guinéen.

« […] Il est bien établi dans tous les pays d’Afrique, un sous financement de la recherche scientifique. Mon département s’attellera au financement de la recherche dont les objectifs seront essentiellement axés sur les problèmes de développement de la Guinée », a fait savoir Dr Aboubacar Oumar Bangoura.

Plus loin, il énumère les axes stratégiques des différents objectifs assignés au département il vient de prendre les destinées : « il ressort que le ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique est caractérisé par la diversité des objectifs qui rend complexes ses missions dont les axes stratégiques sont les suivants : l’amélioration de la gouvernance des institutions de formation et de recherche ; le renforcement des compétences et la motivation du personnel, l’amélioration de l’accès à l’enseignement supérieur et de l’équité ; le développement de l’enseignement numérique par l’innovation ; la mobilisation des financements et la diversification des sources, l’amélioration de la qualité des enseignements et des apprentissages ; l’amélioration du plan d’urgence de la formation des formateurs ; le développement des objectifs de recherche en adéquation avec le progrès du pays ; la promotion de la Coopération universitaire, scientifique et technique. »

Dr Bangoura a ensuite promis d’inviter tous les acteurs de l’Enseignement supérieur à des discussions afin de qualifier le système éducatif guinéen : « Dans les plus brefs délais j’inviterai tous les acteurs impliqués dans le secteur de l’enseignement Supérieur et de la recherche Scientifique à des discussions qui aboutiront à l’établissement d’un dialogue constructif allant dans le sens de la qualification du système. »

 Pour finir, il affirme que sa vision des objectifs du ministre de l’Enseignement supérieur et de la rechercher scientifique doit prendre en compte l’échange avec les deux autres ministères en charge de l’Education nationale.

Lire vidéo: