Flambée de violences à Mamou : dans la ville barricadée, on signale deux morts dont un par balles

0
615
Les violences post-électorales se poursuivent ce samedi 24 octobre dans plusieurs quartiers de la commune urbaine de Mamou. Suite à la réquisition de l’armée dans le maintien d’ordre, des tirs nourris sont entendus dans les quartiers chauds: Thiewgol, Petel, Tambassa, Horé Fello et Abattoir.
Les jeunes protestataires ont érigé des barricades empêchant la circulation des engins. Un jeune touché par balle jeudi a succombé de ses blessures. Une autre dame est décédée hier vendredi à l’Abattoir après avoir inhalé le gaz lacrymogène.
Sur les voies menant vers la ville de Mamou, des troncs d’arbres coupés ont été été placés sur la chaussée. Le siège du directoire de campagne du RPG arc-en-ciel a été saccagé et incendié par les manifestants, apprend-on.
Les jeunes, motivés à en découdre avec les agents de la sécurité, ont érigé des barricades  dans les rues menant à l’intérieur des quartiers Petel, Thiewgol et Horé Fello pour les empêcher d’y accéder.
A Thiewgol, les forces de l’ordre débordées ont fui les lieux. Les jeunes ont récupéré l’arme abandonnée par un agent.
A l’absence des agents de la Croix-Rouge sur le terrain, les blessés sont transportés au dos à l’hôpital.
Selon des témoignages, le ministre de la jeunesse Mouctar Diallo après avoir été pris à partie à Dalaba où deux agents de la sécurité qui l’accompagnent ont reçu des balles, a passé toute la journée du vendredi bloquer à Bafing à 15km de la ville de Mamou.
Des kiosques ont été vandalisés la nuit dernière à Horé fello dans la commune urbaine où les populations sont confinées de force dans les maisons.
Ce samedi matin, les femmes ont été très nombreuses sur la route du marché délocalisé derrière la gare du chemin de fer pour s’approvisionner en denrées avant d’être disperser par les tirs.
Depuis la tenue du scrutin présidentiel, toutes les activités à Mamou sont paralysées: le commerce et les banques sont fermés. L’administration ne fonctionne pas. Impossible pour les véhicules de transport public de traverser la ville.