Flambée de violences en Guinée : Damaro accuse, s’indigne et tire la sonnette d’alarme

0
893

 « Nous devons faire très attention dans ce pays… »

Amadou Damaro Camara est intervenu ce matin sur les antennes de la Radio Espace pour regretter une fois de plus les actes de vandalisme qui ont été posés dans certaines préfectures du pays. Le président du groupe parlementaire de la mouvance n’a pas raté l’occasion pour fustiger les agitations des responsables du FNDC qu’ils qualifient d’instigateurs…

Interrogé donc sur la situation qui prévaut actuellement dans le pays, Damaro s’est dit déçu de tous ces actes de vandalisme qu’on aurait dû éviter dans le pays. « Je dois avouer que c’est regrettable ! …Je suis même en route pour Matoto pour aller calmer l’ardeur de nos jeunes conducteurs de Magbana (Minibus) qui m’ont adressé une lettre dans laquelle ils signalent une quarantaine de véhicules endommagés. Mais, c’est dans l’ordre des choses il y a une stratégie du FNDC … depuis leur première manifestation, c’est d’installer la chienlit partout dans le pays… C’est dommage !… Moi, en tout cas pour ce qui peut coûter, c’est de ne pas répondre, quand j’entends mon petit frère Soropogui aller jusqu’à… ou Abdallah de Goha accuser le Président de la République d’organiser, de brûler les véhicules dans son pays et casser les commissariats ou les maisons qu’il a fait construire pour abriter l’autorité de l’Etat dans les préfectures comme Télimélé, Pita, Dalaba, je trouve cela ridicule… Nous devons faire très attention dans ce pays… »

Quelle solution préconisée pour une sortie de crise ?

 Avant de répondre à cette question précise des confrères de Espace Fm, Damaro s’est dit d’abord indigné du comportement de certains « sages » de la région du Fouta qui, selon, lui inciteraient les jeunes à vandaliser tout ce qui est édifice public dans la région.  « quand j’apprenais hier que du côté de Mamou Ousmane Sans Loi » qui se serait, je dis bien qui se serait déplacé pour aller rencontrer les populations. Parce que pour lui, toutes les villes au Fouta ont bougé sauf Mamou… Si cela est vrai, ce serait totalement irresponsable de la part de quelqu’un qu’on appelle sage. Mais j’ai apprécié l’esprit de cohésion qui a prévalu à Mamou où les gens ont prôné la cohésion, ceux de l’opposition comme ceux de la mouvance… »

Sur l’insistance des journalistes qui voulaient une solution précise, Damaro soutient que les militants sont pour la plupart analphabètes. Comme quoi, ils suivent aveuglement leurs leaders. Ils exécutent exactement ce qu’on leur demande. « Vous savez que nos populations qui pour la plupart sont analphabètes sont dans les formations politiques parce qu’elles appartiennent à telle personne ! Et font ce que la personne dit… Vous pensez que ceux qui cassent les prisons et libèrent les prisonniers… sont conscients ? Il faut que ceux qui sont en train d’installer la chienlit arrêtent ! Quand ils parlent de Constitution, qu’ils retournent autour de la table comme l’a préconisé le Premier ministre. Ne pouvant pas avoir le pouvoir par les urnes, ils ont décidé de passer pour la phase trois. Celle qui consiste à chasser le pouvoir par la rue… Ils sont dans cette logique ! Que voulez qu’on fasse ?»

Damaro mesure-t-il l’ampleur de la situation qui prévaut actuellement dans le pays ?

« Attendez ! Quand la Guinée bascule, vous pensez que ça bascule pour la mouvance ? Quand on brûle ce pays-là, vous croyez qu’on le brûle pour Alpha Condé ? C’est pour tous les Guinéens ! …Je vais dire encore vous allez dire Damaro a dit cela, dit ceci…ça ne périclite nulle part ailleurs sauf dans un coin ! Ça ne me plait pas de le dire, on ne brûle rien en Forêt, on ne brûle rien en Haute Guinée… L’Etat appartient à tout le monde… Si aujourd’hui ils déversent de l’huile sur les chaussées… pour que les camions remplies de passagers glissent et fassent des accidents, vous croyez qu’ils servent l’Etat ? Quand on s’en prend aux pauvres citoyens qui n’ont même pas une portion de commandement, vous croyez qu’on lutte ainsi contre le pouvoir ? On lutte contre soi-même… »