Flambée d’insécurité à Siguiri: 3 meurtres en 48 heures dans la localité de Doko

avril 25, 2018 8:31
0

L’insécurité refait encore surface dans la préfecture de Siguiri et environs. Durant les dernières 48 heures, il a été enregistré trois cas de meurtre à Doko, une des 12 sous-préfectures de Siguiri, située à moins de 70Km du chef-lieu de la préfecture, a-t-on appris.

Tout a commencé, en effet, le mardi 24 avril lorsque le corps, en état de putréfaction avancée, d’un charretier a été retrouvé dans des buissons dans le district de Soumbrakoba.

Selon  certaines sources, ce jeune du nom de Ibrahim Oularé était originaire
de la région de Faranah. Il était marié et sans enfant.

Ensuite le lendemain, c’est-à-dire le mercredi 25 avril, deux jeunes hommes (Saran Lancinè Traoré, infirmier stagiaire et Moussadjan Doumbouya, élève) ont été froidement tués par balles  par deux présumés bandits avant de prendre la poudre d’escampette avec la moto d’une des victimes dans le district de Tonso.

Selon les autorités locales, une enquête est ouverte à l’effet de mettre aux arrêts les auteurs de ce double crime qui sont actuellement activement recherchés par les forces de sécurité.

Par ailleurs, il est à souligner que cet axe routier où les trafics sont particulièrement intenses, est devenu tristement célèbre à cause de la présence des coupeurs de route qui y opèrent en permanence avec des armes à feu.