Fodé Oussou menace : « Nous allons identifier tous les malfaiteurs et publier leurs noms »

0
566

Le vice-président de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), Dr Fodé Oussou Fofana a menacé de publier les noms de tous ceux qui ont obtenu des marchés de gré à gré, des marchés acquis, selon lui, par la corruption. Il a fait cette menace à l’occasion de l’assemblée générale de son parti ce samedi 31 août 2019.

Le vice-président de l’UFDG chargé des affaires juridiques et sociales expliquent pourquoi il y a des gens autour du président Alpha Condé ne veulent pas quitter le pouvoir. Selon lui, ils gagnent en une fraction de seconde ce que d’autres arrivent difficilement à gagner en dix ans : « Les ouvriers travaillent. Les autres sont habitués à voler de l’argent. Un milliard, deux, trois milliards dans une seule opération. Ils mettent leur signature, puis ils ont 5 milliards, 10 milliards. Ce que des citoyens honnêtes recherchent pendant dix ans, les malfaiteurs, en une seconde, ils l’ont. »

Il promet d’identifier tous ces gens une fois que son parti accède au pouvoir, afin, dit-il, de restituer aux Guinéens ce qui leur appartient : « Nous allons faire un travail. Nous allons identifier tous gens qui ont des marchés de gré à gré. Nous allons chercher à savoir comment ils ont eu les marchés et nous allons chercher à savoir comment ils ont eu de l’argent. Nous allons mettre ça sur la place publique pour que les gens sachent que depuis la naissance de la Guinée la corruption qui s’est passée sous le régime d’Alpha Condé n’est passée nulle part. »

Plus loin, il dit que le pays est pris en otage par dix personnes. Celles-ci, accuse-t-il, prennent l’argent du pays alors que le citoyen peine à assurer deux repas par jour : « La Guinée est abandonnée. Comment voulez-vous que dix personnes prennent le pays en otage. Ils prennent tout ce qu’on a comme argent et les citoyens n’ont même pas la possibilité d’avoir deux ou trois repas par jour. Nous allons identifier ces malfaiteurs. »

La menace va aussi à l’encontre des personnes qui ont obtenu des contrats dans le cadre d’infrastructures routières : «Ceux qui ont eu les contrats pour les routes, préparez-vous parce que bientôt vous verrez vos noms sur les sites internet et dans le monde entier on saura qui vous êtes. On saura comment vous avez eu votre argent. L’argent mal acquis n’en profitera jamais

Lire vidéo: