Fodé Oussou sur la brève interpellation de la députée de Mamou : « c’est la preuve que le pouvoir est paniqué « 

0
212

La députée uninominale de Mamou, Hadja Djessira Traoré, a été brièvement interpellée ce 19 février puis auditionnée par la gendarmerie. Cette interpellation a eu lieu pendant que la députée partait à Ourékaba, selon l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), pour participer à une réunion de sensibilisation.

Djessira Traoré, rappelle le président de l’UFDG, Cellou Dalein Diallo sur son compte twitter, ne devait pas être arrêtée, puisque couverte par l’immunité parlementaire : « en mission de sensibilisation contre le référendum à Mamou, la députée Diessira Traoré a été kidnappée et déposée à la gendarmerie en violation de son immunité parlementaire. Un pas de plus a été franchi par Alpha Condé dans la négation du droit ».

 Le vice-président du parti, le Dr Fodé Oussou Fofana précise, pour sa part, que Djessira est toujours députée puisque son mandat prend fin à l’investiture de la prochaine législature. « Qu’ils continuent à arrêter des députés de la République, parce qu’en attendant, Djessira est députée de la République. La loi dit que le mandat finit à l’investiture de la prochaine législature. La prochaine Assemblée n’est même pas élue… Djessira Traoré est députée. »

Fodé Oussou trouve « choquant » le motif de l’arrestation de sa collègue : « le préfet a dit qu’elle est en faute de déplacement. Elle devait partir à Ourékaba. On l’arrête et on dit qu’elle est en faute parce qu’elle n’a pas été voir le préfet pour lui dire qu’elle se déplace. »

Pour lui, cet acte est une preuve que « le pouvoir se panique » : « l’arrestation de Djessira ne fait que démontrer la panique du pouvoir. C’est la preuve que ces gens-là ont perdu complètement le contrôle de la situation. »

Le vice-président de l’UFDG condamne également l’attaque contre l’équipe du FNDC en Forêt, conduite par le Dr Faya Millimouno.