Football : le coach Didier SIX décline ses priorités avec le Syli de Guinée ( entretien exclusif)

0
1363

En séjour de travail en Guinée, le sélectionneur national, Didier Six  a accordé un entretien ce mercredi 19 février à votre quotidien  électronique Guineenews.  Dans cette entrevue exclusive, l’entraîneur Français  affiche ses ambitions  pour la double confrontation contre le Tchad prévue en mars prochain au compte de la 3è et 4è journée des éliminatoires de la  33ème édition de la Coupe d’Afrique des Nations Cameroun 2021. Il  dévoile aussi ses choix et plans de sélections en vue d’une qualification à la CAN 2021 et au mondial Qatar 2022. Lisez plutôt.

Guineenews : Quel objectif vise SIX dans la double confrontation avec  le Tchad au compte de la 3è et 4è journée des éliminatoires de la CAN 2021 ?

Didier SIX : Pour la Coupe d’Afrique des Nations, la CAN au Cameroun, nous sommes  premier du groupe, il y en a deux qui se détachent du groupe qui sont le Mali et la Guinée.  Donc pour l’instant  on est en bonne position il y a deux matchs à venir. Après ces deux matchs j’y verrai beaucoup  plus clair  mais je pense qu’on a  bien démarré cette qualification. On a fait un match nul au Mali et en gagnant  contre la Namibie. Maintenant,  il ne faut pas dormir sur nos  oreillers, il ne faut pas dormir sur les matchs là, il y a deux matchs à préparer contre le Tchad au mois de mars et qui seront très importants.

Guineenews : Le milieu de terrain, Naby Keita joue un rôle important au sein du Syli mais  est très fragile, Didier SIX prévoit –il du ou des plans pour son  éventuelle indisponibilité ?

Didier SIX : Méforme ou une blessure çà peut toujours arriver on le sait  et donc on sait qu’on a  plusieurs systèmes tactiques de jeu. On a le  système avec Naby ou  sans Naby. Mais moi,  je suis  certain qu’il sera là pour les deux matches  contre le Tchad. Ça  fait partie, l’entraîneur doit pouvoir jouer avec les blessures, jouer avec les méformes. Naby est un joueur magique, c’est un capitaine exemplaire donc,  je tire chapeau à son professionnalisme. Je sais que Naby est cent pour cent pour le  Syli et quand  il est là,  son seul but c’est de gagner et il motive aussi ses coéquipiers d’une certaine façon par sa façon d’être à lui. Et donc,  il y a une très bonne entente avec le staff technique, donc Naby  fait partie de nos priorités aussi  en tant que joueur.

Guineenews : Peut-on- s’attendre à une performance du Syli contre le Tchad en  mars prochain à Conakry ?

Didier SIX : Il y a 6 points à prendre entre les deux matches, quand j’étais joueur, et comme  je suis entraîneur, je rentre sur un terrain pour gagner les matches. Donc il y a 3 points plus un deuxième match  il y a 6 points à prendre. On fera le nécessaire pour arriver à prendre le maximum de points et  pour moi c’est 6 points. Il y a deux matches, l’un  à domicile, et le même match 4 jours après  à l’extérieur. On prépare ces deux matches, mais le but d’un entraîneur c’est de gagner. C’est de rassurer très vite ses joueurs  dans une qualification.  Donc on fera le nécessaire par rapport à ça. Je veux des joueurs motivés, je veux des joueurs qui comprennent bien  qu’il y a une discipline à respecter. Qu’ils ont  respecté contre le Mali, contre la Namibie, contre le Chili. Donc  maintenant je veux que contre le Tchad ça soit encore la même chose et  qu’ils respectent contre l’aspect tactique, l’aspect jeu de notre équipe.

Guineenews : A part du gardien, Moussa Camara du Horoya, est-ce que d’autres joueurs locaux sont attendus en sélection pour ses matches ?

Didier SIX : Je dois m’entretenir avec Lappé Bangoura parce qu’il y a le Chan qui est là.  Oui, il y a des joueurs qui m’intéressent, J’ai vu certains  joueurs qui m’intéressent. Dans les 35  joueurs qui seront  pré –convoqués il y aura  des locaux. J’ai ouvert une porte aux locaux, je vais voir régulièrement  les matchs. Il y a des joueurs qui sont intéressants. Pour l’instant,  nous sommes  sur la période du mois de mars, je dois cibler à peu près  6, 7 joueurs qui peuvent m’intéresser.  Mais ces joueurs locaux  risquent aussi  de jouer le chan  (Championnat d’Afrique des Nations) avec Lappé,  donc c’est d’avoir cette connivence entre Lappé et moi, on est tous d’eux sélectionneurs pour pourvoir que le syli soit représenté bien  dans toutes les campagnes donc oui,  je m’occupe  des locaux, oui je regarde des matches, oui je vois les jeunes qui sont à l’extérieur. Quant aux  binationaux qui sont  expérimentés,  j’ai une thèse assez simple. Le groupe passe avant l’individualité. Le groupe doit servir l’individualité mais le groupe passe avant. Parce qu’une équipe avec un groupe solidaire, c’est là qu’on retrouve les meilleurs résultats dans toutes les campagnes de jeu. Quand on parle de joueurs internationaux,  ce sont des joueurs qui ont des qualités pour jouer au niveau international, donc à ces  faits-là  se mettre dans un groupe et accepter que le groupe vit bien, c’est l’une des priorités  parce que tous les joueurs ont les qualités pour jouer au haut niveau, tout ce que moi je sélectionnerais ont les qualités pour jouer  au haut niveau.

Guineenews : Quelle lecture faites –vous du niveau du championnat national de Guinée ?

Didier SIX : C’est un championnat avec  de très bons matches, il y a du jeu, il y a du rythme et puis aussi certains matchs  sont un peu  moyens, mais c’est le cas de tous les championnats en France, en Angleterre.  Dans tout  le monde  entier, il y a des matches qui sont bons, qui sont mauvais, qui sont moyens et donc ça fait partie des championnats, mais de regarder aussi des matches c’est intéressant.

Guineenews : Les conditions sont –elles réunies devant  vous  permettre d’atteindre les objectifs qu’on vous a assignés, comment comptez-vous bâtir une équipe compétitive ?

Didier SIX : Le président Souaré m’a mis dans les possibilités pour bien   travailler, je ne me plains pas, je fais avec.  Je sais  aussi que je suis en Afrique, mais j’ai des moyens, on me laisse avancer. Je suis satisfait des moyens qu’on me donne. La liste des joueurs pré- convoqués pour la double confrontation contre le Tchad sera publiée à la fin de ce mois.  J’ai signé un contrat de 3 ans, je sais qu’en 2025 je ne serai peut-être  plus là. Je travaille actuellement sur les 17, 18, 19  qui seront peut-être les joueurs  de 2025. J’ai des  joueurs aussi jeunes dans l’équipe  j’ai  des joueurs de 22 ans  qui seront en 2025  là, donc, à nous de faire que cet amalgame prennent  bien et puis que le Syli ait le maximum de joueurs à sa disposition de haut niveau.