Forêt de Déré-Nimba-Thiapleu à Lola : les occupants illégaux sommés de quitter les lieux avant 00 heure

janvier 10, 2019 8:31

Le 21 décembre 2018, les autorités guinéennes et ivoiriennes ont signé à Lola un protocole d’accord sur la gestion transfrontalière des réserves de Déré-mont-Nimba-Thiapleu. Dans ledit accord, un ultimatum a été lancé aux occupants illégaux de ces réserves de libérer les lieux avant ce 10 janvier 2019 à 0 heure.   Image d’archives.

À quelques heures de l’expiration de cette date butoir, Guinéenews a rencontré le maire de la commune rurale de N’Zoo qui est chargé par les autorités guinéennes  de sensibiliser ces occupants illégaux, pour faire le point de la situation.

Selon Georges Traoré, tous ceux qui sont concernés, ont été largement informés et d’ailleurs certains parmi eux auraient déjà quitté la forêt classée de Déré.

En tout cas, le maire de N’Zoo rassure que tout est mis en œuvre pour faire exécuter à la lettre ces accords visant à préserver cette forêt qui a été réservée depuis 1930  par l’administration coloniale.

«Nous avons fait plusieurs réunions avec les occupants illégaux. Il n’est plus une question d’information mais, de l’exécution de l’ordre de déguerpissement pure et simple. Puisqu’ils sont tous informés du processus de déguerpissement décidé par les deux Etats, la Guinée et la Côte d’Ivoire. Les Lobby, une communauté étrangère, ont plusieurs campements, côté guinéens et ivoiriens. Je peux confirmer que les gens commencent à quitter la  forêt de Déré. Je n’ai pas été dans tous les campements et je ne peux confirmer la présence des Lobby sur le territoire guinéen. Je viens de prendre service il y a de cela deux mois. Donc, je ne peux pas confirmer la présence de ces Lobby.

Cette occupation illégale des réserves ne date pas aujourd’hui», a confié le maire de N’Zoo qui précise toutefois n’avoir eu pour le moment de contact avec les autorités ivoiriennes.