Erratum – France : Mort tragique d’un Guinéen victime de racisme présumé

juillet 20, 2019 8:08

Douleur et consternation au sein de la communauté guinéenne de France. Un des leurs, un cadre avéré Docteur d’Etat vient de trouver la mort après avoir été agressé en France par un individu aux propos racistes et incendiaires.

Selon des témoignages concordants, les faits se sont déroulés dans la commune de Canteleu une agglomération de la ville de Rouen, peu avant le coup d’envoi du match de clôture de la CAN (coupe d’Afrique des Nations de football), M. Barry au volant de sa voiture accompagné de sa femme et de sa fille, se serait fait agresser verbalement par un homme visiblement qui lui en voulait à cause de sa couleur de peau. Mr Barry homme de droit voulant demander des explications à son agresseur, s’est vu assené de coups tellement violents qu’il s’écroule heurtant le trottoir. Des coups qui ont plongés la victime dans un coma profond et s’en suivie une mort des plus dramatiques ce samedi 20 juillet. La Guinée et le monde entier viennent de perdre un cadre, un brillant intellectuel.

Mamoudou Barry, difficile de parler de lui au passé était un enseignant-chercheur en Guinée et en France. Dr en droit de l’Université de Rouen Normandie, Mamoudou Barry a soutenu une brillante thèse sur « Les politiques fiscales et douanières en matière d’investissements étrangers en Afrique francophone : le cas du secteur des ressources naturelles extractives », le 27 juin 2019. Ses recherches ont été unanimement saluées par le jury comme une œuvre pionnière dans le domaine. Ainsi, par dérogation à l’arrêté du 25 mai 2016 qui supprime les mentions, il a été décidé exceptionnellement, à l’unanimité du jury, de lui accorder la mention très honorable avec les félicitations du jury Mamoudou était marié et père d’une fille.

L’ambassadeur de la Guinée en France, Amara Camara joint au téléphone par Guineenews© a qualifié ce crime de « catastrophique pour le peuple de Guinée ». Il nous a assuré qu’il est à la disposition de la famille pour tout soutien et accompagnement pour que justice soit rendue.

Aux dernières informations, la justice française se serait saisie de l’affaire, ; actuellement, les enquêtes seraient en cours pour trouver le coupable et que la loi soit dite.

Sur les réseaux sociaux, les soutiens affluent de tous les côtés pour dénoncer le caractère « raciste » du crime. Et des désolations fusent de partout pour la perte énorme d’un intellectuel de telle envergure.

La famille du défunt pour le moment ne donne pas assez de détails pour permettre à l’enquête de suivre son cours.

Nous y reviendrons….