Francisco Chalo, coach du Paradou AC, après la qualification de son équipe à Conakry : « c’était un match difficile… »

0
774

Vaincu à Conakry sur le score d’un but à zéro (1-0), le Paradou AC  reste néanmoins l’équipe qui se qualifie pour le prochain tour des préliminaires de la Coupe de la CAF.  La victoire 3-0 à l’aller a été d’une très grande utilité pour le club algérien. Pour Francisco Chalo, coach du Paradou AC, son club aurait pu faire mieux n’eut été l’état piteux de la pelouse du stade 28 Septembre.

« C’était un match difficile par rapport à deux choses : la capacité de l’adversaire et la qualité du terrain. C’est très difficile, voire presque impossible de jouer son jeu dans ce terrain. On ne pouvait pas jouer autrement dans ce terrain. Nous avions déjà vu le terrain, et nous sommes préparés conformément. Il fallait toujours dégager le ballon [] L’équipe adverse, elle, y est habituée  et elle a aussi joué avec ses supporters. Ce qui est normal… Sinon, il y a des bons joueurs de leur côté. Tout comme il y a des bons joueurs de notre côté. Je pense que sur l’ensemble des deux matchs, nous avons mérité notre qualification  », a dit le coach portugais.

« Chapeau à mes joueurs »

Pour sa part, Désiré Fokou, l’entraineur du CIK, a déclaré : « je félicite le Paradou qui est une très bonne équipe. Déjà, au match aller, on a vu de très bonnes choses. Nous avons beaucoup appris de nos erreurs tactiques. Aujourd’hui, le terrain n’a pas permis de développer nos jeux. Nous avons tous opté pour le jeu direct. Il fallait jouer les longs ballons… On a aussi manqué un peu de chance.»

Propos recueillis par Tokpanan Doré