Fria : ces compteurs post-payés et facturations d’EDG qui font monter la tension des abonnés

janvier 23, 2019 9:18

Les habitants de Fria ont, depuis quelques mois, découvert les compteurs post-payés installés pour la plupart dans les boutiques et magasins du marché central.

Depuis l’installation de ces compteurs, tout allait bien jusqu’au jour où les factures sont tombées. Plusieurs commerçants refusent de payer les factures qu’ils les jugent très exorbitantes. A cet effet, ils menacent de se faire entendre à travers un sit-in. «Depuis que des agents ont posé ces compteurs post-payés dans nos boutiques, nous ne comprenons rien. On nous envoie des factures dont on se demande quel le critère de calcul qu’ils ont adopté pour aboutir à ces montants. Vous pouvez voir deux boutiques de la même surface  aves deux ampoules, deux prises et un congélateur, à la fin du mois, on envoie une facture de 100.000 fg pour l’un et une autre de 400.000 fg. Il y a des commerçants qui ont reçu des factures de plus 1.000.000 ou de 500.000 GNF…Du vrai n’importe quoi ! », s’indigne un commerçant, visiblement très remonté.

Même son de cloche chez un autre commerçant qui a dévoilé la stratégie que compte adopter les vendeurs pour  exprimer leur ras-le-bol face  ce qu’ils qualifient d’arnaque.

« Pour une première fois, nous avons informé les autorités communales. Nous leur avons demandé de dire à EDG de changer cette manière de nous taxer ou de nous montrer comment ils font leur calcul sur les compteurs. Mais jusqu’à présent, nous constatons que ça continue et nous ne pouvons pas accepter qu’on nous arnaque de cette manière. Nous sommes en train de nous mobiliser aujourd’hui pour aller faire un sit-in devant l’agence EDG… Nous n’allons ni insulter ni frapper quelqu’un, nous allons juste leur dire qu’on en a marre », déclare-t-il.

Joint au téléphone, le chef de l’agence EDG de Fria, nous a confiés que l’installation des compteurs post-payés est un projet du gouvernement, confié à une entreprise.

SéKou Touré soutient avoir plusieurs fois expliqué à travers les médias locaux, l’importance des compteurs post-payés et la manière d’utiliser l’électricité de façon rationnelle. Il dit avoir invité toute personne voulant avoir plus d’informations à se rendre à son bureau.

Plus loin, il martèle qu’il n’existe aucune possibilité pour un agent de EDG de falsifier la consommation d’un client. « EDG n’a vraiment rien à voir dans ce problème de compteur, c’est la société VEOLIA qui est chargée des installations. Les agents de l’EDG ne font que relever la consommation et la mettre sur la facture. Nous n’avons aucune possibilité de falsifier, d’augmenter ou de diminuer ce qu’un client a consommé. Le problème, c’est la gestion du courant. A Fria, les gens sont habitués au forfait, ils ne savent pas réellement quelle quantité de courant ils consomment par mois. Avec les compteurs, c’est la consommation réelle qui s’affiche et nous, nous ne pouvons pas diminuer ou changer cela. Avec le temps, ils comprendront, eux-mêmes, l’importance du compteur », a expliqué Sékou Touré, le chef de l’agence locale de l’EDG.

Parlant de la manifestation envisagée par les commerçants, il a déclaré que la manifestation est un droit mais que chacun sera tenu pour responsable des actes qu’il posera.

Les responsables du marché étaient en conclave ce matin avec une délégation de la mairie pour tenter de trouver une solution.