Fria : De nombreux blessés et plusieurs millions de frans guinéens emportés après l’attaque d’un véhicule

1198

L’insécurité sur les routes guinéennes est devenue récurrente ces derniers temps. Le dernier cas remonte au petit matin de ce lundi 15 février 2021 entre Fria et Tanènè.

Un véhicule de transport qui avait à son bord neuf passagers est sorti de Fria aux environs de 5 heures du matin pour éviter les embouteillages de Conakry. Mais son parcours sera interrompu quelques minutes après par des hommes armés.
Bilan, cinq blessés y compris le chauffeur et une somme de 10 millions de francs guinéens emportés.
Après avoir reçu des soins à  l’hôpital de Tanènè, les blessés sont évacués à l’hôpital Pechiney de Fria où ils reçoivent soins intensifs.
Dans cet hôpital, des personnes blessées sur différentes parties de leurs corps se tordent de douleur. L’une d’elle a expliqué au correspondant de guineenews.org, les circonstances dans lesquelles le véhicule qui les transportait a été attaqué.
« Vous savez que c’est pour rentrer très tôt à Conakry pour ne pas tomber dans les embouteillages que nous sortons très tôt d’ici. Donc à 5 heures du matin nous avons bougé.  Tout allait bien jusqu’au niveau de Lamaya, un village non loin de Tanènè centre. Un véhicule est venu en toute pompe derrière nous et nous avons entendu des coups de feu sur les pneus de notre véhicule. Le chauffeur a perdu le contrôle, nous sommes tombés dans un ravin, c’est ce qui a d’ailleurs causé des blessures chez plusieurs d’entre nous.
Les assaillants sont partis nous trouver dans le ravin, ils nous ont dépouillé de tout ce que nous avions  » explique-t-elle.
Apparemment, les assaillants avaient une cible. Un homme blanc à qui ils ont demandé de le remettre l’argent qu’il détient.
« Quand ils fouillaient les gens, l’un d’entre eux a crié en disant voici le blanc ici. Ce dernier a rétorqué non je ne suis pas un blanc je suis un Libanais. Ils lui ont dit où est l’argent, il a dit que l’argent se trouve dans le sac, il leur a montré le sac, ils ont pris l’argent et lui ont demandé le reste. Il leur a répondu que c’est tout ce qu’il avait sur lui. Il avait 10 millions selon ce qu’il a dit.  Après ils sont remontés dans leur véhicule RAV4 de couleur rouge et ont pris la direction de Tanènè. Nous avons été rejoint plus tard par d’autres personnes qui nous ont envoyés à l’hôpital de Tanènè pour les premiers soins » ajoute-t-elle.
A rappeler qu’au mois de novembre, une attaque similaire avait eu lieu dans la sous-sous-préfecture de Tormèlin, à une vingtaine de kilomètres du centre ville. A cette époque, 80 millions de francs guinéens et des devises avaient été emportés par les assaillants. Les autorités préfectorales et communales ont alors invité les conducteurs à ne pas sortir de la ville avant 6 heures du matin. Une décision qui n’a jamais été respectée par ces derniers.

Facebook Comments