Fria: enfin la production de l’alumine démarre à l’usine Friguia

juin 1, 2018 11:47
0

Dans la matinée du jeudi 31 mai, les partenaires Russes et les travailleurs guinéens hurlaient de joie dans les installations de l’usine Friguia sous les bruits assourdissants des machines pour, dit-on, manifester leur  joie pour avoir vu apparaître la poudre blanche d’alumine sur les bandes transporteurs, nous rapporte une source proche de la Direction joint au téléphone par le correspondant local de Guinéenews.

 

 

«Pour rappel le vendredi  11 mai à 10h45, on lançait le processus de démarrage  de l’usine par l’introduction de la bauxite dans les broyeurs de l’usine qui, à l’époque, a donné beaucoup d’espoir. Mais cela n’était que le début d’un processus. C’est ce qui a conduit  quelques jours après à la production d’hydrate qui a servi à charger les liqueurs. Ce chargement de liqueurs a conduit ensuite à une montée de matières sèches  dans les décomposeurs et qui a conduit à sortir l’hydrate produite vers le stock à la calcination « , a rappelé  notre interlocuteur.

Ce résultat est obtenu malgré les difficultés au  niveau  des variateurs de fréquences qui a beaucoup joué sur le temps prévu.

«A l’époque, on était confronté à un problème  de variateur parce que les moteurs de l’usine tournent avec optimisation d’électricité. Donc, avec la variation de fréquences sur les moteurs qui n’étaient pas disponibles dans l’usine et celles qui étaient là, sont tombées en panne. Les électriciens de l’usine en collaboration avec les régleurs et une expertise extérieure se sont mis à  la  tâche pour pouvoir récupérer deux variateurs qui ont été mis au point.»

Poursuivant, notre interlocuteur s’est réjoui du lancement de la production de l’alumine en ces termes : « depuis 72 heures, soit le lundi dernier, on a lancé le chauffage du four. Ce chauffage devrait consister à  monter par palier en température jusqu’à 1000 degrés permettant ainsi d introduire l’hydrate dans les fours de calcination. Ce jeudi 31 mai 2018 à  7 heures 45 du matin , l hydrate a été introduite dans les fours de calcination et il était prévu 3 heures environ pour que cette hydrate sorte comme alumine à la sortie du four. Ce processus s’est très bien passé sans incident.

A 12 heures sonantes, la première alumine est enfin sortie du four en direction du silo sur les bandes passantes pour être expédiée plus tard vers Conakry et cela  en présence de l’encadrement des expatriés et des Guinéens. C’était vraiment une scène de joie, d’un espoir retrouvé pour une production partie définitivement pour le bonheur des friakas en particulier et des Guinéens en général.»

A entendre notre interlocuteur, c’est un événement historique qui rappelle les années 60, l’année du lancement de la première production d’alumine qui s’est arrêtée en 2012 suite à une grève et qui redémarre à nouveau et à  jamais.