Fria: la relance de l’usine a coûté plus de 123 millions de dollars à Rusal

juin 20, 2018 10:27
0

Ce mercredi 20 juin, le président Alpha Condé  s’est rendu dans la cité de l’Alumine pour procéder à  la relance officielle de l’usine Friguia, a constaté sur place le correspondant local de Guinéenews.

A la descente de l’hélicoptère à l’aérodrome, situé dans le quartier aviation, Alpha Condé, après avoir reçu les honneurs militaires, s’est rendu à pied au stade Konko Sylla. Un trajet long d’environ trois kilomètres. Histoire, de prendre un bain de foule, communier avec les populations qui étaient impatientes de le voir après son dernier passage lors des campagnes présidentielles de 2010.

La préfète de Fria, dans son discours de bienvenue, a loué les efforts du chef de l’État avant de plaider auprès de ce dernier pour l’ouverture à Fria d’une bluezone et des airs de jeux en faveur des jeunes de la préfecture.

Prenant la parole, Alpha Condé est brièvement revenu sur les causes de la fermeture de l’usine avant de siffler la fin de la recréation: ‘’on avait dit aux syndicalistes que ce n’était pas le moment d’aller en grève, mais ils n’ont pas compris. C’est ce qui a conduit à l’arrêt de l’usine. Ce que j’ai dis à  Kamsar, je le répète ici, je ne veux plus de pagaille, celui qui pagaille sera arrêté et emprisonner. Parce que dans ce pays, il ya des gens qui n’ont pas fait grand chose pendant 50 ans, ils veulent nous empêcher de travailler. C’est comme des tortues, il faut leur mettre le feu  derrière pour qu’elles marchent. Concernant  les sociétés minières, je leur ai dit que le code minier sera respecté à travers le développement local, l’emploi de la main d’œuvre locale et les directeurs des ressources humaines seront des Guinéens. Parce que ce sont eux qui connaissent les Guinéens mieux qu’un Russe et un Chinois », a martelé  Alpha Condé.

Du stade Konko Sylla, la délégation présidentielle s’est rendue à l’usine où les partenaires Russes dont  Son Excellence Alexandre Brégadzé, l’Ambassadeur de la Russie en Guinée, Pavel Vassiliev, Représentant Rusal Afrique, lui ont, à leur tour, réservé un accueil chaleureux.

Prenant la parole au nom des partenaires Russes, Yakov ITSKOV, directeur de la division alumine de la compagnie Rusal, a rappelé à  ceci au président Alpha Condé : « monsieur le président, c’est une immense joie pour nous que vous soyez ici pour la relance de la production après un long temps d’arrêt de l’usine  qui ne dépendait pas de Rusal, mais plutôt d’un groupe  de travailleurs. Je vous rappelle que pour en arriver là aujourd’hui, nous avons dépensé assez d’argent, plus 123,5 millions de dollars, ensuite nous avons réparé 616 unités industrielles, nous avons aussi appelé 1200 Guinéens  avec 60 Russes, réparé 60 mètres de cheminée des chaudières et 140 Kilomètres de rails. Nous vous rassurons que nous veillerons à ce que la production continue et sans arrêt. « 

Le chef de l’Etat quant à lui, a tenu le même discours tout en rappelant qu’il va renforcer la sécurité et ne tolérera pas d’éventuels dérapages des fauteurs de troubles avant de démarrer le broyeur, une façon de dire que l’usine a démarré.