Fria : un corps sans vie retrouvé dans une chambre au quartier Katourou 2

0
115

C’est aux environs de 14 heures 30 de ce jeudi 26 mars, que El hadj Djampathé Diallo, a été informé de la découverte  d’un  corps sans vie au quartier Katourou2.

Daouda Condé, un voisin proche qui cohabite avec le défunt revient sur les circonstances de la découverte de ce corps.

« Depuis  hier ma femme m’a informé qu’elle n’avait pas vu Souleymane Diallo, je suis allé frapper à la porte du salon, mais personne ne répondait. Pour moi, il était couché et je ne voulais pas le déranger.  Ce matin ne le voyant toujours pas, j’ai décidé d’entrer dans sa chambre voir s’il est à l’intérieur, c’est en ce moment que j’ai constaté qu’il est  mort », explique-t-il.

Sa mort semble être une mort naturelle comme le certifie Docteur Yaya Camara  chef du centre de santé de sabendè.

« Le corps était  couché dorsalement, la main droite sur la poitrine et la tête fléchie sur le côté gauche. Il était en train  de régurgiter l’aliment qu’il avait consommé sur le matelas, je n’ai constaté aucune blessure, ni fracture ni contusion sur le corps. Je puis dire qu’apparemment, c’est une mort naturelle », a-t-il confié.

Souleymane Diallo, le défunt était âgé d’une quarantaine d’années. Célibataire sans enfant et sans-emploi, il  souffrait longtemps d’une tuberculose et  menait une vie solitaire.

Etant dans une période de pandémie El hadj Lansana Boffa Camara, maire de la commune urbaine a mis l’occasion à profit pour sensibiliser les citoyens des conduites à tenir dans les cas de mort ou de maladie à domicile.

La croix rouge quant à elle a sécurisé le corps, avant de procéder à l’enterrement.