Gaoual : « comme Souape a fait des photos avec Alpha, qu’on l’interroge sur la mort de Panival »

0
1260

Accusé d’avoir pris des photos avec le jeune Boubacar Diallo dit Grenade, le député trublion de l’UFDG, Ousmane Gaoual Diallo, na pas fait de cadeau au procureur près le tribunal de Dixinn, Sidy Souleymane Ndiaye. Une réponse du berger à la bergère. Des extraits.

« Je demande au procureur de la république près le tribunal de Dixinn, Sidy Souleymane Ndiaye, qui habite à Ratoma, ou était-il, quand le véhicule de la gendarmerie a percuté puis écrasé un militant à Hamdallaye ? Ou était-il un 16 août, quand un policier a ouvert le feu et tué le jeune Hady debout sur son balcon ? Il a été arrêté sur le champ. Aujourd’hui, il est libre. Ou était ce procureur lorsque les donzos paradaient au siège du RPG, armes au poing, devant les ministres Mohamed Diane, Sanoussy Bantama Sow, et tous leurs autres extrémistes réunis au siège, qui par effraction commandent notre pays ? Ou était-il en 2013, lorsque nous avons été pris à partie à Château d’Eau, le véhicule du président de l’UFDG pourchassé par un véhicule bélier de la police et qui nous essuyait des jets d’eau chaude ? Ou étiez- vous, monsieur Souleymane Ndiaye, lorsque Malick Sankhon a revendiqué avoir mis en place les chevaliers de la république puis revendiqué une milice de 3 000 hommes ? Ou était-il, quand Aboubacar Soumah a revendiqué une milice de 1 200 personnes, qui ont attaqué le domicile du chef de l’opposition ? Ou étiez- vous, monsieur le procureur de Dixinn, lorsque M. Sekou Souape disait dans les médias publics avoir assassiné lui-même monsieur Panival Bangoura ? Qu’avez- vous des images qu’il a prises avec Alpha Conde au siège du RPG ? Que faites- vous des photos sur internet où ils se parent des tenues militaires avec l’arme de guerre PMAK, un pistolet et un talkie-walkie ? Monsieur le procureur, que faites- vous de ces infos encore disponibles ? Je vais donc dire simplement à ce monsieur que les articles 618 et suivants du code pénal que, ne punissent que lorsque l’on porte ces tenues publiquement. Nulle part dans le code pénal, en Guinee, il y a une loi qui interdit à moi, Ousmane Gaoual Diallo, de porter une tenue militaire et que je me photographie avec. Ce qui m’est interdit, c’est de ne pas me parader en portant cette tenue. 

Ce procureur est un manipulateur. Je suis libre de porter une caftane, la tenue militaire de l’armée américaine, de l’armée chinoise, pour faire des photos chez moi. J’ai fait des photos avec Grenade, avec des PMAK et si vous voulez avec le monde entier. Dieu a fait qu’il y a des gens qui veulent faire des photos avec moi, avec le président de l’UFDG. Si cela est un crime, nous le revendiquons. En ce moment-là, puisque Sekou Souape a fait une photo avec Alpha Conde, alors il faut l’interroger sur la mort de Panival. En ce moment là, monsieur Bobody a pris des photos au milieu des militaires et des bérets rouges armés. Il va falloir interroger Bobody sur ses intentions.