Gbérédou Baranama (Kankan ) : le sous-préfet et le secrétaire général déclarés persona non grata suite à l’élection du maire !

octobre 31, 2018 12:02
0

L’installation des exécutifs communaux continue de susciter des remous sous fond de colère dans les collectivités locales à Kankan. Après Sabadou Baranama, Tintioulen entre autres, c’est Gbérédou Baranama, une des douze sous-préfecures située à une trentaine de kilomètres du centre-ville de Kankan, qui s’invite dans la danse de la contestation et du refus des résultats de l’élection des maires.

C’est suite à l’élection en deux tours d’Adama Condé comme maire de Gbérédou Baranama suivie de son installation et la remise de la cocarde avec les autres sceaux de la mairie, puis leurs retraits par le sous-préfet Mohamed Cheick Kourouma qui aurait suscité la colère de la jeunesse, apprend-on. Celle-ci accusant le sous-préfet et son secrétaire général Lanciné Condé à tort ou à raison de jouer à la manigance en faveur du perdant Ibrahima Sona Condé, les ont chassés du village, le mercredi dernier.
Le sous-préfet que nous avons rencontré à Kankan, a confirmé l’information tout en justifiant l’acte du retrait de la cocarde et des autres sceaux qu’avait reçus le nouveau maire. « C’est vrai que le secrétaire général de la commune rurale et moi avons été déclarés persona non grata à Gbérédou Baranama. Mais moi, c’est à la suite des instructions de ma hiérarchie, que j’ai retiré les sceaux à l’élu parce que tout simplement, l’installation officielle n’était pas effective », indiqué M. Kourouma.
Pour désamorcer cette autre crise et permettre la réouverture de la mairie et la sous-préfecture fermées depuis une semaine, les fils ressortissants de Gbérédou Baranama à Kankan, ont initié une rencontre de conciliation le lundi 29 octobre.
A la permanence du village, Fodedjan Condé et Mandjou Condé au nom des fils ressortissants, ont réussi à faire accepter à la jeunesse et les sages fortement mobilisés, le retour du secrétaire général Lanciné Condé et l’ouverture des locaux de la commune rurale de Gbérédou Baranama.
Mais la communauté ou tout au moins celle qui s’est fortement mobilisée à la permanence le lundi 29 octobre, tient mordicus à l’installation sans condition de son conseil communal avec à sa tête Adama Condé qui aurait gagné l’élection avec 10 voix sur 17 contre Ibrahima Sona Condé (7 voix ) tous du RPG-Arc-en-ciel.