Général Bafoé : « Cellou est chez lui. Il est protégé…Nous voulons éviter le scénario de la semaine dernière »

octobre 30, 2018 11:06
0

Cellou Dalein, le leader de l’UFDG est bloqué depuis le matin chez lui à la maison. Il est empêché par les forces de sécurité de participer à la marche pacifique de l’opposition prevue pour ce mardi.

Son domicile est place sous une haute surveillance de la police… Pour  savoir les raisons de cette surveillance, le Contrôleur Général de la police, Ansoumane ‘’Bafoé’’ Camara est intervenu ce matin sur les antennes de la Radio Espace. Il invoque la sécurité et la protection du chef de file de l’opposition pour justifier leur presence mais aussi pour éviter le scénario de la semaine dernière. Scénario au cours duquel on a accusé les forces de sécurité d’avoir attenté à la vie du président de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée.

« Cellou est chez lui à la maison. Il est tranquille. Il mange… Il est protégé et sécurisé. Nous voulons éviter cette fois-ci le scénario de la semaine dernière. Cellou avait dit qu’on a voulu attenté à sa vie. L’affaire est encore pendante devant la justice. Nous ne voulons pas de mouvements de foule. Ça crée la confusion. Nous voulons d’abord voir clair dans cette affaire… Nous assurons cette fois-ci sa sécurité

N’est-il pas séquestré ainsi ?

« Non. Séquestrer signifie qu’on l’a enfermé dans une maison. Et qu’on est sorti avec la clé. Mais il est chez lui. Il se promène dans la cour et dans les environs ! S’il veut sortir pour se promener, on est là pour l’accompagner. On sait qu’il est aimé par ses militants. Et comme nous ne voulons encore d’une foule compacte. On se voit bien obliger de le sécuriser ! Il n’est pas séquestré. Il est libre chez lui à la maison. Nous sommes sur la route… »

Mais pourquoi ?

« N’oubliez pas que Cellou est un député ! C’est un ancien Premier ministre ! Il mérité par conséquent une protection. Et tenez-vous bien ! Nous utilisons les armes conventionnelles ! »

Mais Cellou Dalein dit que quand Bafoé le voit, il veut finir avec lui… Baffoé l’en veut. Est-ce vrai ?

« Il n’y a pas un officier de la police dans ce pays qui a la volonté de protéger Cellou Dalein. Tous ses gardes de corps quand il était ministre et même Premier ministre, c’étaient mes éléments. C’était moi qui affectais tous ces gardes rapprochées pour sa protection ! Alors, je suis désolé d’apprendre que cellou me diabolise. Je suis un républicain… Je suis du maintien d’ordre… Je ne suis pas un OPJ pour aller vers un leader et le sensibiliser. Je ne le ferai pas », a –t-il tranché.

Il faut rappeler qu’au moment où nous mettions en ligne cette intervention du Contrôleur Général de la Police, Il y avait de l’échauffourée devant le domicile de Cellou Dalein qui cherchait à forcer le passage pour rejoindre ses militants pour la marche pacifique…