Le général Baffoe : « Je serai toujours sur le front à chaque fois que cela est nécessaire »

0
707

Jusque-là directeur national des Compagnies mobiles d’intervention et de sécurité (CMIS), le contrôle général de police Ansoumane ‘’Bafoé’’ Camara a été propulsé le mercredi 7 novembre au poste de directeur général de la Police. Une nomination qui faisait déjà dire à certains que l’officier nouvellement promu ne sera plus sur le terrain pour assurer, en compagnie de ses éléments, le maintien d’ordre, notamment lors des manifestations politiques.

Mais ce pronostic est déjoué par le général Bafoé qui promet d’être au front à chaque fois que ses services sont sollicités.

« (…). Vous journalistes, ne pensez pas que le général Bafoé va abandonner les troupes, qu’il ne sortira plus. Bien sûr ! Peut-être que je ne répondrai plus aux questions que vous avez l’habitude de me poser. Il y a désormais la personne la mieux indiquée, parce que je ne suis plus le chef des unités. Mais puisque je suis le patron de la Police nationale et je n’ai fait que cela, le maintien d’ordre, quand ça ne va pas et que mon expertise est demandée, je sortirai », a clarifié ce mercredi 14 novembre le général Ansoumane Camara.

Rappelant de passage que le directeur général est un poste opérationnel, personne ne l’interdire de sortir.

« Personne ne peut m’interdire de sortir, parce que je n’occupe pas un poste politique. Je sortirai et continuerai à sortir si c’est nécessaire. Si le colonel Sékou Keita (son remplaçant à la tête des unités d’invention, Ndlr), demande mon secours de venir en aide ou de l’accompagner, je sortirai parce que je ne connais que cela », a-t-il martelé lorsqu’il passait le témoin à son successeur.