Général Ibrahima Baldé : « nous sommes au service de la République et la gendarmerie nationale continuera à assumer ses missions avec loyauté… »

0
581

Quelles ont été les activités du Haut Commandement de la Gendarmerie Nationale/Directeur de la justice militaire cette année ? Nous avons posé cette question et bien d’autres au Général Ibrahima Baldé. Interview…

-Mon Général, pouvez-vous nous parler des acquis enregistrés courant l’année 2020 au sein de votre organisme de commandement ?

-Général Ibrahima Baldé : parlant des acquis, il y a lieu de reconnaitre que l’année 2020 a été perturbée par la survenue de la pandémie du covid-19. Malgré tout, il y a eu des avancées non négligeables. Je peux citer : le perfectionnement du personnel à travers les différentes formations dans les écoles nationales de gendarmerie de Sonfonia et de Kaliah où la gendarmerie dispose d’un vivier de formateurs doctrinaires ; la réalisation des infrastructures, notamment un bâtiment  devant abriter les bureaux de certains services du Haut commandement de la gendarmerie nationale ; la construction de l’Ecole des officiers de la gendarmerie nationale qui est à 80% de sa finition à Sonfonia  et l’acquisition de quelques matériels roulants qui a permis d’améliorer la mobilité de nos unités. Ces acquis ont été obtenus grâce à l’appui du ministre d’Etat chargé des Affaires présidentielles, ministre de la Défense nationale et la volonté politique du président de la république, chef de l’Etat, chef suprême des armées, le professeur Alpha Condé.

-Comment avez-vous réagi face à la pandémie du Covid-19 ?

 -Général Ibrahima Baldé : après la déclaration de l’état d’urgence sanitaire par le président de la république, suite à la survenue de la pandémie du Covid-19, la gendarmerie nationale a participé activement à faire respecter le couvre-feu instauré dans le grand Conakry et à l’intérieur du pays ; à la sécurisation des personnels de santé impliqués dans la lutte contre le Covid-19, mais aussi à la sécurisation des centres de dépistage et des centres de traitement épidémiologique. La Gendarmerie s’est également employée à faire respecter les mesures barrières instaurées par les services de santé  et a participé de façon active à la sensibilisation des militaires de la gendarmerie et leurs familles.

-Nous sommes dans le processus électoral, quel rôle joue la gendarmerie au sein de l’USSEL ?

-Général Ibrahima Baldé : un rôle majeur. Après la sécurisation des élections législatives couplées au référendum, l’unité spéciale de sécurisation des élections USSEL, créée par décret du président de la république et composée exclusivement de la gendarmerie, de la police nationale et de la protection civile a sécurisé l’élection présidentielle du 18 octobre 2020 avant, pendant et après le scrutin.

Elle a eu pour mission la sécurisation du processus électoral sur toute l’étendue du territoire national, sous un commandement unique dans la même uniforme et dans une communion d’idées et d’actions.

Avant le scrutin : L’USSEL a sécurisé toute la campagne électorale. Elle a également sécurisé les 12 candidats en lice ainsi que l’acheminement du matériel électoral de Conakry jusque dans les démembrements  de la CENI à l’intérieur du pays.

Le jour du scrutin : l’USSEL a sécurisé l’ensemble des bureaux de vote, le dépouillement, l’acheminement  des résultats vers les centres de centralisation.

Après le scrutin : l’USSEL a sécurisé les commissions administratives de centralisation des votes (CACV) ainsi que la CENI jusqu’à la proclamation provisoire des résultats.

-Comment se prépare l’après Covid-19 au sein de la gendarmerie ?

-Général Ibrahima Baldé : l’après Covid-19 va permettre la reprise des différents stages et formations pour le perfectionnement du personnel dans les écoles nationales de gendarmerie. En relation avec le Service de santé des armées, nous allons également mettre à profit les leçons apprises dans la lutte contre le Covid-19 pour intégrer dans les modules de formation les méthodes de prévention à potentielle épidémique.

-Vous n’avez pas une tâche facile en ce moment mon Général…

 -Général Ibrahima Baldé : nous le savons mais nous sommes au service de la République. Je tiens à affirmer que la gendarmerie nationale, instituée pour veiller à la sûreté publique, assurer le maintien de l’ordre public, l’exécution des lois et règlements et à la protection des institutions républicaines ainsi qu’à à la défense opérationnelle du territoire, continuera à assumer ses missions avec loyauté.

-Un message à l’occasion de la fête anniversaire de l’armée guinéenne ?

-Général Ibrahima Baldé : pour terminer, je souhaite joyeux anniversaire à l’ensemble des forces de défense et de sécurité, au chef d’Etat-major général des armées, au ministre d’Etat chargé des Affaires présidentielles, ministre de la Défense nationale et à son excellence M. le président de la république, chef suprême des armées, le professeur Alpha Condé.

Interview réalisée par la DIRPA