voir Plus
    mardi, 13 avril 2021
    26.4 C
    Conakry
    «Le plaisir de vous informer objectivement sans biaise ni tabou est notre crédo». YBS

    Gestion de la commune de Labé : le maire répond aux conseillers déserteurs

    Quelques jours après le point de presse organisé par un conseiller communal de la mairie de Labé, qui tout comme les autres déserteurs a dénoncé la  gestion de la commune par le président de l’exécutif, Mamadou Aliou Laly Diallo a finalement accepté de briser le silence. Dans une interview qu’il nous a accordée, le maire de Labé a tenté d’éclairer la lanterne de l’opinion sur les tenants et les aboutissants de cette crise qui a beaucoup secoué son équipe.

    D’entrée de jeu, le président de l’exécutif communal reconnaît qu’il y a bel et bien une crise à la mairie de Labé : « c’est vrai qu’ils ne venaient pas, c’est une vérité crue. Sauf que compte tenu de cette situation, il y a eu beaucoup de rencontres ; je me suis en personne entretenu avec eux. Ils ont également discuté avec des sages du parti. Donc, ils étaient frustrés par des choses qui ne sont pas totalement liées à la gestion de la commune. Vous savez, la cohabitation n’est pas une chose aisée. Parfois tu peux interpréter des situations différemment, et te fâcher. Mais heureusement on s’est retrouvé, on a discuté et on s’est compris. Même le préfet nous a réunis autour d’une table. Donc, on a lavé le linge sale », estime-t-il.

    Pour ce qui est des motifs des frustrations, Mamadou Aliou Laly Diallo tente de situer : « d’autres disaient qu’ils n’ont pas toutes les prérogatives au niveau des commissions qu’ils pilotent. Pour d’autre que c’était juste un découragement ; et d’autre parlent de prime de session qui serait insignifiante ; c’est entre autre ce genre de frustration qu’ils avaient. Mais on en a discuté autour du préfet qui nous a rappelé le rôle de l’exécutif et celui des autres conseillers. Donc, on s’est compris et chacun a été situé sur son rôle.

    Pour ce qui est d’un montant estimé à plus de 3 milliards sans trace par Boubacar Siddy Keita lors de son point de presse, le maire réagit en ces termes. « Il a raison de demander des comptes. Mais pour ce qui est des montants dont il parle, j’ai personnellement étudié les sept points qu’il a évoqués point par point. Tout d’abord, c’est au niveau de la session budgétaire qu’on parle de tout cela alors que c’est avec lui qu’on a tenu la session budgétaire 2019 – 2020, il a signé sur le compte administratif et sur le compte de gestion. Pour ce qui est du compte administratif de 2020 – 2021, nous devons faire la session d’ici mars 2021 et le rapport sera à la disposition des citoyens. Quand j’ai vu les chiffres je me suis demandé par exemple comment la commune peut avoir rien qu’au niveau des impôts environ 1 milliards 700 millions GNF » s’est-il interrogé.

    « Aucun conseiller ne peut dire qu’il ne connaît pas la situation du compte de la commune. Pourquoi ? Le maire n’est pas obligé d’aller chercher quotidiennement un conseiller pour lui donner la situation du compte de la commune ; les sessions sont faites pour ça. C’est lors des sessions budgétaires qu’on fait le compte rendu. Chaque trois mois on fait une session au cours de laquelle on donne le compte rendu financier et tous les conseillers assistent à la rencontre. Et pour cela, on imprime les relevés des comptes pour les remettre aux conseillers 72heures avant la session », précise Mamadou Aliou Laly Diallo, le maire de la commune urbaine de Labé.

    Après l’intervention du préfet et de plusieurs sages de la ville de Labé, les conseillers déserteurs semblent revenir sur leur décision en se présentant à la mairie de temps à autre.

    À LIRE AUSSI

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    PUBLIREPORTAGE