Gestion des déchets: en fin une Coordination nationale des acteurs de l’assainissement de Guinée

585

La première assemblée générale de la Coordination nationale des acteurs de l’assainissement de Guinée (Conaag) s’est tenue ce samedi 20 février 2021. C’est la salle des fêtes de l’Université Gamal Abdel Nasser qui a servi de cadre à cet effet. L’objectif est de fédérer les différentes forces pour une amélioration considérable des services de précollecte dans les ménages.

Ledit congrès électif a abouti à l’ameublement du Bureau exécutif de la Conaag qui comprend 17 membres, dont 15 pour le Conseil d’administration et les deux autres élus au Commissariat au compte. A la suite de l’élection conduite par M. Diallo de la Société civile, c’est le sieur Sékou Keita qui s’est vu confier le poste Coordinateur de la Conaag, avec 106 voix sur 108.

Dans son discours de circonstance, le nouvel élu s’est déclaré conscient des défis et l’attendent lui et ses pairs de la Coordination. Toute chose qui, pour la réussir, impose de (re)donner de la considération aux PME, les aider à s’équiper, notamment pour la précollecte des déchets, mais aussi mettre un fonds d’aide à la disposition de ces PME.

En bon fédérateur, Sékou Keita a dit que les prochains jours, semaines ou mois, des équipes seront envoyées dans les régions administratives du pays, pour faire l’inventaire des PME afin de les faire adhérer à la Conaag.

La mise en place de cette coordination à bénéficié de l’appui du programme Sanita Villes propres financé par l’Union européenne et mis en œuvre par Enabel. Dans son adresse, le Responsable de l’intervention gestion des déchets dudit programme s’est réjoui que les PME puissent se fédérer de manière consensuelle et constructive.

« Aujourd’hui, c’est un vrai atout, pour professionnaliser le secteur de l’assainissement, que les PME puissent se coordonner et offrir de nouveaux services à leurs membres à travers leur coordination. Une démarche qui découle du fait que ces PME décident désormais de prendre en main la coordination pour qu’elles soient représentatives et qu’elles puissent être plus utiles à leurs membres. Et Enabel est disposée à accompagner la coordination des PME dans sa mission en vue de mieux représenter ses membres, leur offrir des services performants au bénéfice de la professionnalisation de la gestion des déchets », a rassuré M. Pierric Raulin.

Pour sa part, le représentant du maire de Matoto a, au nom des communes de Conakry, exhorté les membres de la Conaag à une synergie d’actions, à prendre les meilleures initiatives et à renforcer vos capacités de gestion pour atteindre l’objectif de professionnalisation.

Aussi, N’Faly Camara les a encouragés à faire encore plus pour satisfaire les populations, à rendre propres nos villes en vue de mieux se positionner dans les appels d’offres nationaux et internationaux.

Le ministre d’Etat ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement empêché, c’est sa Cheffe de Cabinet qui a présidé la cérémonie. Mme Sano Mariame Camara a saisi l’instance pour dire que les autorités de son ministère restent conscientes du fait que les PME constituent un maillon fort de la chaîne assainissement.

« C’est pourquoi le ministre d’État a commencé les consultations pour voir comment on peut les accompagner financièrement, parce qu’elles ont été affectées par la pandémie du Covid-19. Et nous voulons mettre un cadre réglementaire qui les régit pour qu’on ne donne plus des marchés à des PME qui ne sont pas équipées. Nous attendons donc de vous un sursaut citoyen et national, tout en sachant que l’assainissement est une affaire de tous », a-t-elle soutenu.

La Coordination nationale des acteurs de l’assainissement de Guinée compte environ 300 PME. Les membres du tout-nouveau bureau mis en place ce samedi sont élus pour un mandat de 4 ans selon les Statuts et le Règlement intérieur de ladite structure.

Facebook Comments